Brigadiers sanitaires, coordonnateurs départementaux et Opj: Le Ropsab-Dc évalue la collaboration

En vue de passer en revue la collaboration entre Brigadiers sanitaires, coordonnateurs départementaux et Officiers de police judiciaire, le Réseau des organisations non gouvernementales pour la prévention sanitaire, l’assainissement à la base et de la Défense des consommateurs (Ropsab-Dc) a tenu samedi 11 février 2023, une Assemblée générale extraordinaire. Les travaux se sont déroulés à l’Ecole primaire publique Sikè III à Cotonou.

 

Évaluer les activités des coordonnateurs départementaux  dans l’exercice de leurs activités en lien avec les Brigadiers sanitaires et Officiers de police judiciaire, c’est l’objectif principal de la rencontre. Ce fut également l’occasion pour les participants, de jeter les bases pour la redéfinition de chaque secteur d’activité sur le terrain. Et c’est aux coordinateurs départementaux qu’il était revenu à l’entame, d’établir un bilan de leurs activités sur le terrain et de faire part des difficultés rencontrées. Dans ces propos, si le coordonnateur départemental du Littoral a reconnu l’effectivité de la signature des ordres de mission pour l’ensemble par les Brigadiers sanitaires avant leur départ pour le terrain, Crépin Sèvi a tout de même signalé des plaintes des Officiers de police judiciaire contre les Brigadiers sanitaires pour fait de rançonnement sur le terrain. Pour sa part, le Coordonnateur de l’Atlantique, Martial Ochoumaré déplore le manque de motivation des Officiers de police judiciaire qui tardent à s’exécuter en cas de sollicitation.

Le président du réseau, lui a dénoncé des mauvaises pratiques liées au contrôle des marchandises en l’absence des propriétaires, des connivences entre certains coordonnateurs et Brigadiers sanitaires pour faire échouer le programme.

Prosper Agbotomè a donné des instructions pour corriger le tir afin que la collaboration se déroule dans de meilleures conditions aussi bien entre coordonnateurs et Brigadiers sanitaires d’une part et coordonnateurs et Officiers de police judiciaire d’autre part.

Concernant le point ayant trait à la redéfinition des secteurs d’activités sur le terrain, il est prévu dans les prochains jours, des rencontres de sensibilisation des différents corps de métier impliqués dans la pollution sur le nouveau code. Un recensement général de ces corps de métier sera opéré.

Il est par ailleurs fait obligation à chaque Brigadier sanitaire, de prendre le cachet au verseau de son ordre de mission auprès de leurs Coordonnateurs respectifs avant toute descente sur le terrain. Le délai de validité du cachet est d’une semaine et court du lundi au vendredi.

Le président du Réseau, Prosper Agbotomè a enfin évoqué la nécessité de constituer un cabinet d’avocats en vue de suivre et défendre les dossiers du réseau devant la justice.

Pour mettre un terme aux travaux, il a été prononcé la radiation du Brigadier sanitaire Djakpo Alexis pour indiscipline.

Th. A.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire