Burkina Faso: Un plan de 36 millions $ est adopté pour renforcer la production agricole en 2023/2024

(Agence Ecofin) – Entre l’insécurité liée aux conflits et les conditions climatiques extrêmes, le secteur agricole burkinabè est confronté à de nombreux défis. Alors que la nouvelle campagne agricole s’ouvre, l’exécutif multiplie les interventions pour accroître la production.

 

Au Burkina Faso, le Conseil des ministres a approuvé le mercredi 31 mai, la mise en œuvre d’une initiative présidentielle pour valoriser 11 000 hectares de terres agricoles au cours de la nouvelle campagne de 2023/2024.

D’un coût total de 22 milliards de francs CFA (36 millions $), ce nouveau programme se décline en 3 composantes. La première intitulée « Initiative d’urgence pour l’intensification de la riziculture » prévoit le développement de la culture de riz sur 4 000 hectares.

Les deuxième et troisième composantes intitulées respectivement, « Programme alimentaire militaire du Burkina Faso » (PAMBF) et « Production de défense de la Patrie contre l’insécurité alimentaire » (PDPIA) portent sur la mise en valeur d’une superficie de 3 500 hectares de terres agricoles chacune.

« Les objectifs de cette initiative sont entre autres la satisfaction de la demande nationale en riz dans un contexte marqué par des contraintes sécuritaires, les changements climatiques et des restrictions d’importations liées à la crise russo-ukrainienne. L’initiative vise également la préparation des forces combattantes au métier de l’agriculture après la guerre contre le terrorisme ainsi que la production du sorgho, du maïs et du mil à haut rendement par les Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) », peut-on lire dans le communiqué.

Selon les informations relayées par le quotidien local le faso.net citant Jean-Emmanuel Ouedraogo, porte-parole du gouvernement, plus de 1 000 militaires, 2 000 VDP et 4 000 personnes déplacées internes (PDI) seront mobilisés pour la mise en œuvre du projet.

D’après le responsable, l’initiative permettra de produire 190 000 tonnes de céréales et de légumes au terme de la campagne agricole 2023/2024. Au Burkina Faso, l’exécutif table sur une récolte de 8 millions de tonnes de produits agricoles pour le compte de ladite campagne.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire