Des déchets agricoles utilisés pour la fabrication du charbon

Au lieu du phénomène d’abattage des arbres, Roland Adjovi propose une autre solution de fabrication du charbon au Bénin. Avec l’entreprise ‘’Eco Sika », il utilise des déchets agricoles pour fabriquer le combustible utilisé dans la plupart des ménages.

Afin de limiter les impacts négatifs sur l’environnement de la pratique qui consiste à abattre les arbres pour fabriquer du charbon, Roland Adjovi, jeune entrepreneur béninois a réfléchi à une solution. Celle-ci consiste à utiliser les cosses de maïs, les épluchures de manioc, les coques de noix de coco pour fabriquer du charbon. Le promoteur de ‘’Eco Sika » informe à travers un entretien qu’il utilise également « des balles de riz […], la peau de banane, et la peau d’ananas » pour produire du charbon.

En dehors du charbon, le jeune entrepreneur avec l’unité de transformation mise en place depuis 2017, fabrique également des briquettes à partir de déchets agricoles.

Cette innovation qui participe de la protection de l’environnement mérite d’être soutenue étant donné que chaque année, c’est des millions de tonnes de bois qui sont utilisées pour la production du charbon au Bénin.

F. A. A.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire