Des épargnants dont des Béninois victimes d’arnaque

Le système de Ponzi continue de faire des ravages. C’est le cas de la société Omega Pro qui a arnaqué des milliers de ses clients dont des Béninois.

Des clients en quête de liberté financière victimes d’arnaques. Créée en 2019, la société Omega Pro spécialisée dans le marketing réseau a déjà fermé ses portes. Comme de nombreux épargnants dans le monde, des Béninois ont aussi investi en déposant leurs fonds sur la plateforme de marketing. En novembre 2022, Omega Pro a bloqué le retrait des fonds de la plateforme. Certains membres n’arrivaient plus à se connecter à leur compte. A la suite d’un message de dénonciation de l’entrepreneur Rodrigue Sodansou sur Facebook le jeudi 17 août 2023, plusieurs victimes sont sorties de leur silence. « À la base, le but était d’aider les gens. On a compris, vous avez plus envie de gagner que d’aider. Mais aujourd’hui je demande publiquement ce que j’ai demandé en privé pendant 9 mois et pour lequel vous avez toujours fait semblant d’adhérer. Je demande le remboursement pur et simple de tous les clients de la société Oméga Pro et ceci avec effet immédiat », a-t-il écrit.

Des influenceurs et un artiste béninois auraient incité les internautes à investir après savoir fait l’éloge de la société sur les réseaux sociaux. Reposant sur une pyramide de Ponzi, Omega Pro promettait à ses clients des gains mirobolants par investissement dans le trading de crypto monnaies. Les investissements dans les crypto-monnaies exposent les populations à l’escroquerie et la perte de leurs épargnes. A travers un communiqué en date du 31 juillet 2023, le Ministère de l’Economie et des Finances avait appelé la population béninoise à la vigilance notamment face aux crypto-monnaies. Les investissements dans les crypto-monnaies exposent les populations à de nombreux risques dont entre autres l’escroquerie ; la perte de leurs épargnes due à la forte volatilité de ces monnaies virtuelles ; l’utilisation de leurs épargnes à des fins illicites ou criminelles.

Akpédjé Ayosso

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire