Dispositif Azôli de l’AnpE: 208 jeunes formés reçoivent leurs attestations

Ils sont au total 208 jeunes à recevoir, lundi 1er mai 2023, leurs attestations de fin de formation. Cerise sur le gâteau, ces nouveaux diplômés ont tous été embauchés. Ces jeunes ont suivi pendant six mois une formation dans les métiers de la sidérurgie. Cette formation dont ont bénéficié les 208 jeunes a été possible grâce au dispositif Azôli de l’Agence nationale pour l’Emploi (AnpE). La cérémonie s’est déroulée au siège de la société Fabrimétal Bénin sis à Sèmè-Podji.

 

Le dispositif Azôli de l’Agence nationale pour l’Emploi (AnpE) a permis à 208 jeunes de bénéficier d’une formation en sidérurgie pendant six mois. Ce projet qui comporte la formation des jeunes dans plusieurs domaines activités vise la mise en stage-apprentissage des jeunes peu ou pas instruits afin de faciliter leur insertion professionnelle.

Le maire de Sèmè-Podji, ville hôte de l’événement, a, dans son discours, remercié le directeur général de la société Fabrimétal Bénin pour avoir accepté de former tous ces jeunes. Jonas Gbènameto a également reconnu les efforts du Gouvernement du Président Patrice Talon, en faveur de la promotion de l’emploi durable pour les jeunes à travers l’AnpE. Il n’a pas manqué d’exhorter les autres entreprises à emboîter le pas à Fabrimétal Bénin en adhérant au dispositif Azôli.

Yaovi Anagonou, Directeur Adjoint de Cabinet du Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi, a rappelé à l’assistance que la question de l’insertion professionnelle des jeunes est une préoccupation majeure du Gouvernement. C’est pourquoi, « il a été initié le Projet d’Inclusion des Jeunes (ProDIJ) dont l’objectif, entre autres, est d’accroître l’inclusion économique des jeunes âgés de 18 à 30 en situation de sous-emploi ou d’inactivité ayant un faible niveau d’étude. »

Tout comme ses prédécesseurs, Marie Akpotrossou, Préfet du département de l’Ouémé, a reconnu l’engagement du gouvernement dans sa politique en faveur de l’employabilité des jeunes. Pour elle, « le Président Patrice Talon a mis au cœur de ses actions, l’adéquation formation-emploi. »

Également présent à Sèmè-Podji, Urbain Amègbédji, Directeur Général de l’AnpE, service public en charge des questions de l’emploi, a remercié le promoteur de l’entreprise Fabrimétal Bénin. Il a aussi félicité ces jeunes qui ont suivi la formation de bout en bout.

La politique de l’emploi est efficace au Bénin

Pour Urbain Amègbédji, « Il n’y a pas de meilleure manière de souhaiter joyeux anniversaire à un homme tel que Patrice Talon, un travailleur né un 1er Mai, jour où nous célébrons la fête du travail, en lui offrant ces 208 jeunes qui vont démarrer leur emploi dès ce mardi 02 mai 2023. » En effet, la société Fabrimétal Bénin a décidé d’offrir un contrat de travail à tous les jeunes qu’elle a formés.

Le directeur général de l’AnpE dira aussi que « ces 208 jeunes qui sortent ainsi du chômage, de la précarité et du sous-emploi, prouvent que la politique mise en œuvre par le Gouvernement est efficace. » Et que « tout ceci n’a été possible que grâce à une politique rigoureuse de création d’un environnement favorable aux investisseurs à travers : une meilleure fiscalité pour les investisseurs, une meilleure politique de fourniture de l’énergie électrique, une justice plus proche et plus efficace pour les affaires, une administration plus efficace et au service des entreprises et une lutte implacable contre la corruption. »

Urbain Amegbedji a aussi rappelé que l’entreprise Fabrimétal Bénin a soumis à l’AnpE, une nouvelle demande de 140 jeunes. Toute chose qui prouve que le Bénin évolue et se développe. Il invite donc les jeunes à saisir leur chance en travaillant efficacement afin de mériter la confiance de l’état et de leurs employeurs. Le directeur général de l’AnpE et coordonnateur du ProDIJ a tenu à remercier la Banque Mondiale pour son appui financier et sa confiance.

Après avoir reçu leurs attestations, Biaou Wassilatou, porte-parole des récipiendaires a remercié l’entreprise formatrice pour ces six mois de stage-apprentissage dans un environnement de travail agréable. Elle a également salué le Gouvernement pour cette opportunité offerte aux jeunes afin de les sortir de l’engrenage du chômage et du sous-emploi.

 

M.M

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire