Journée africaine des frontières: Le Bénin pour une gouvernance efficace des frontières

Le Bénin, à l’instar de plusieurs pays africains, a commémoré mercredi, 07 juin 2023, la Journée africaine des frontières. Dans son message, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Alassane Seidou a évoqué les activités commémoratives au plan local mais a insisté sur la gouvernance efficace des frontières.

 

Instituée depuis 2010 par la Commission de l’Union africaine dans le cadre de la mise en œuvre de son Programme frontière, la Journée des frontières célébrée le 7 juin de chaque année dans tous les pays africains permet de sensibiliser les populations sur les enjeux politiques, économiques, humains et sécuritaires liés au développement de ces espaces. Selon l’autorité ministérielle, au Bénin, il a été dédié depuis 2014, une semaine aux frontières nationales. Ceci, dans le cadre de cet événement dont la dixième édition a été célébrée mercredi, 07 juin 2023. « Stabilité et prévention des fragilités aux frontières des pays du Golfe de Guinée : quelles perspectives pour le Bénin ? », tel est le thème autour duquel se sont articulés les échanges. “Ce thème a été retenu dans le but d’échanger sur les enjeux et les dynamiques actuelles des espaces frontaliers, de diffuser et de promouvoir les pratiques de développement inclusives des espaces fragiles et enfin de s’accorder une approche commune de coopération entre les institutions régionales, les acteurs étatiques, les municipalités, les communautés à la base sur la sécurité structurelle et la stabilisation des espaces frontaliers exposés aux risques de violence. En effet, depuis 2008 et 2018, les pays du Golfe de Guinée sont encastrés entre la recrudescence du phénomène d’insécurité et l’avènement du phénomène terroriste respectivement dans le bassin du lac Tchad et dans le Sahel Malien et son glissement progressif vers les pays du Golfe de Guinée. Ces phénomènes d’insécurité seraient liés aux activités illicites et représentent une tendance inquiétante qui menace l’économie et le développement des pays sahéliens et des communautés septentrionales des pays côtiers. L’avènement de cette crise s’explique par plusieurs facteurs de vulnérabilité dont la persistance de la pauvreté et le sous-développement, le déficit de gouvernance politique et des ressources et les impacts du changement et de la variabilité climatique“ lit-on dans le message du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique.

Pour une gouvernance efficace des frontières…

Dans son message, l’autorité ministérielle a également dévoilé les activités commémoratives de l’édition 2023 de la Semaine des frontières béninoises. A l’en croire, elle sera marquée par le lancement du plan local de sécurité de la commune frontalière de Pobè, des ateliers de réflexions stratégiques, des inaugurations d’infrastructures socio-communautaires et sécuritaires, le renforcement des capacités des acteurs, les consultations médicales foraines et autres. “C’est pourquoi, je tiens à exprimer ma sincère gratitude, à l’occasion de cette Journée, à tous nos partenaires, à tous les acteurs étatiques et non étatiques, à toutes les autorités locales et traditionnelles pour leur soutien sans faille et les exhorter à œuvrer aux côtés de l’Agence béninoise de Gestion intégrée des Espaces frontaliers, ABeGIEF, pour l’organisation prochaine du « Forum des Ambassadeurs » qui se tiendra en juillet à Addis Abéba en Éthiopie et du « Forum international sur la stabilité et la prévention des fragilités aux frontières africaines » en octobre 2023 à Cotonou. Ceci permettra à notre pays de jouer pleinement son rôle de Champion dans la mise en œuvre de la Gouvernance efficace des frontières en Afrique“ a lancé le ministre Alassane Seidou.

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire