La Fédération Tunisienne de Tennis appuie le tennis béninois dans un partenariat soutenu par le gouvernement

Le Président la Fédération Béninoise de Tennis, Monsieur Jean-Claude TALON a reçu à Cotonou, la Présidente la Fédération Tunisienne de Tennis, Madame Salma MOUELHI GUIZANI, Représentante Afrique au « board » de la Fédération Internationale de Tennis (ITF), Development Advisor de l’instance internationale et Vice Présidente de l’Union Arabe de Tennis. Cette visite officielle vient de deux jours (les 27 et 28 janvier) s’inscrire dans la vision partagée par les deux instances sur l’avenir du Tennis au Bénin, dans la sous région et sur notre continent.

Le séjour Madame Salma MOUELHI GUIZANI au Bénin a commencé par une rencontre ministérielle. Accompagnée du Président de la Fédération Béninoise, elle a été reçue par le Ministre des Sports, Monsieur Oswald HOMEKY qui lui a présenté dans le détail la politique sportive de notre pays et lui a exposé la « feuille de route » ambitieuse du tennis béninois pour les mois et les années à venir.

Le Ministre a, dans un premier temps, affiché l’ampleur du programme de création de courts de tennis dans tout le pays. Plus de 100 courts seront construits dans les prochains mois et prochaines années dans les enceintes des 54 stades municipaux dont 22 sont déjà réalisés. À ces infrastructures favorisant la pratique populaire du tennis, viendront s’ajouter les 20 courts en terre battue prévus de l’Académie Francophone de Tennis à Avlékété, et plus de 20 nouveaux courts à Cotonou dans le cadre de la réalisation des grands projets engagés (Stade de l’Amitié et Unafrica,…).

Le Ministre a également précisé que les grands projets hôteliers lancés aujourd’hui, accueilleraient de nombreux courts.

En conclusion le Ministre a confirmé la pertinence de la feuille de route rédigée par la Fédération Béninoise de Tennis et soutenue par le gouvernement :

Création massive de courts de tennis dans tout le pays,

Emergence de l’élite béninoise dans le classement des 100 meilleurs mondiaux,

Croissance forte du tennis loisir et du tennis tourisme,

Accessibilité accrue des jeunes à la pratique dès l’école primaire,

Détection et accompagnement des espoirs.

La Présidente de la Fédération Tunisienne de Tennis a pour sa part présenté la vision d’un développement continental du tennis, vision partagée et portée par son alter égo Béninois. Elle est convaincue que le tennis africain dans son ensemble, et particulièrement en Afrique de l’ouest, a une formidable opportunité de s’imposer dans l’élite mondiale et de s’affirmer comme un espace populaire de la pratique. Elle défend l’idée d’étroites collaborations entre les Fédérations dans tous les domaines afin de permettre le partage des savoirs et compétences sportives et techniques, tant dans le champs de la performance que celui de la formation des encadrants et celui du développement de la pratique pour tous.

Les dirigeants des deux fédérations ont présenté au Ministre l’esprit du partenariat privilégié engagé entre les deux institutions nationales qui illustre cette vision du

« construire et grandir ensemble ». Ainsi la Fédération Béninoise de Tennis pourra s’appuyer dés à présent sur l’expérience et la réussite de l’une des toutes premières Fédération Africaine de Tennis pour conduire son ambitieux programme de développement.

À l’occasion de cet échange, Jean-Claude TALON a rappelé sa conviction que le tennis, y compris sur terre battue, avait un formidable avenir au Bénin et sur le continent.

L’émergence de la jeune et brillante Gloriana Goreti NAHUM est la parfaite illustration de cette ambition. Formée dès son plus jeune âge au Bénin, portée par son talent, soutenue par la détermination familiale et accompagnée par la Fédération Béninoise de Tennis ainsi que de nombreux soutiens, Gloriana s’impose aujourd’hui à 16 ans comme une championne nationale vouée à un brillant avenir.

Cette trajectoire exemplaire donne raison à la politique de repérage, de formation et d’accompagnement des jeunes, mise en place il y a plus de dix ans par la FBT.

La formidable réussite de Ons JABEUR, grande championne tunisienne et africaine, N°2 mondiale, préfigure de la trajectoire ouverte à Gloriana et donne sens, si besoin était, au partenariat privilégié imaginé par les fédérations Tunisienne et Béninoise.

À l’issue de la rencontre Ministérielle, un programme de rencontres avec les principaux opérateurs institutionnels, la SIMAU et l’ANPT, en charge de la réalisation des grands aménagements culturels et sportifs ont permis à Madame MOUELHI GUIZANI de mesurer l’importance des projets engagés dans tout le pays.

La seconde journée a été consacrée à plusieurs visites sur les sites qui vont prochainement accueillir les nombreuses installations tennistiques : Le stade municipal de Ouidah qui permet de mesurer ce qui sera entrepris dans l’ensemble des autres stades du pays, le site de l’Académie Francophone de Tennis à Avlékété et plusieurs sites d’aménagement de courts dans la ville de Cotonou.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire