L’Ambassadeur Evdokimov se prononce sur des sujets d’actualité

En prélude à la fête professionnelle de la diplomatie russe célébrée chaque 10 février depuis l’année 2002, l’ambassadeur de Russie près le Bénin et le Togo, S.E.M. Igor Evdokimov a donné une conférence de presse, mardi 07 février 2023, à sa résidence à Cotonou. L’historique de la Fête ; la situation en Ukraine ; la tournée africaine du Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie ; les élections législatives du 8 janvier dernier au Bénin ; la libération des soldats ivoiriens arrêtés au Mali ; la situation au Mali sont les sujets abordés par le diplomate russe.

La fête professionnelle de la diplomatie russe célébrée chaque 10 février depuis l’année 2002 a été instituée par Décret présidentiel du 31 octobre 2002. En conférence de presse, mardi 07 février 2023 à sa résidence à Cotonou, à l’occasion de la Fête, S.E.M. Igor Evdokimov, ambassadeur de Russie près le Bénin et le Togo a fait savoir que le 10 février n’a pas été choisi au hasard. C’est une date « liée à l’histoire de l’Ordre des Ambassadeurs ».

« La Russie s’est transformée en un Etat puissant avec une politique internationale active (…). La fête professionnelle de la diplomatie russe est une occasion pour rendre hommage aux nombreuses générations de ses prédécesseurs, qui ont servi fidèlement sa Patrie et surtout à ceux qui sont morts sur les champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale », a expliqué S.E.M. Igor Evdokimov au sujet de l’historique de la fête professionnelle de la diplomatie russe.

En ce qui concerne la guerre en Ukraine, l’ambassadeur de Russie au Bénin et Togo a dénoncé la « réaction cynique du régime de Kiev et de ses parrains occidentaux » notamment les Etats Unis et les alliés de l’Otan qui ont décidé de poursuivre la guerre malgré le cessez-le-feu souhaité par Moscou.

S.E.M. Igor Evdokimov cite à titre d’exemple la huitième réunion du « groupe de contact sur la défense à l’Ukraine » tenue le 20 janvier 2023 à la base militaire américaine de Ramstein, en Allemagne. Une réunion à l’issue de laquelle « les pays de l’Otan ont confirmé qu’ils renforceraient les livraisons d’armements offensifs lourds modernes à Kiev ».

« Les livraisons de chars ne changeront pas la situation en faveur de Kiev, mais elles amènent les pays occidentaux à un nouveau niveau de confrontation avec la Russie. Peu importe comment l’Occident collectif essaie d’armer les forces armées ukrainiennes et d’axer les autorités ukrainiennes à poursuivre la confrontation avec la Russie, à servir les intérêts de l’Occident, à remplir les missions de l’Otan : ces tentatives sont vouées à l’échec », a rappelé l’ambassadeur.

Les visites de travail effectuées du 23 au 27 janvier 2023 Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie en Afrique du Sud, en Eswatini, en Angola et en Érythrée ont permis d’aborder les « questions liées au développement de la coopération multidimensionnelle entre la Russie et les pays d’Afrique », les raisons et objectifs de l’opération militaire spéciale menée par la Russie et « les tentatives de Washington et de ses satellites d’impliquer les pays africains dans la guerre hybride de l' »Occident collectif » contre la Russie ».

Les préparatifs du deuxième sommet Russie-Afrique prévu à Saint-Pétersbourg en juillet 2023 ont été abordés lors de la visite du Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie.

La Russie salue la « tenue des élections au Bénin qui constituent une étape importante dans le développement démocratique du pays » et confirme son « intention de principe de renforcer la coopération tous azimuts entre la Russie et le Bénin, notamment entre nos parlements », a indiqué S.E.M. Igor Evdokimov.

En ce qui concerne la libération des soldats ivoiriens arrêtés, l’ambassadeur de Russie a salué un aboutissement heureux et la médiation du président togolais Faure Gnassingbé.

Au sujet de la coopération russo-malienne, S.E.M. Igor Evdokimov a indiqué que « la Russie ne cherche pas à s’immiscer dans la politique de ce pays et n’impose pas de conditions d’octroi de l’aide qui pourraient nuire à la souveraineté nationale ». « Nos relations sont fondées sur de nombreuses années de coopération bilatérale égale et sur la compréhension de l’objectif commun de lutte contre le terrorisme », a précisé le diplomate russe.

M. M.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire