Les 10 finalistes du concours RFI-France 24 Challenge App Afrique

Les dix candidats finalistes de la 7e édition du concours« RFI-France 24 Challenge App Afrique » sont connus. Ils ont été sélectionnés parmi plus de 800 candidatures reçues de plus de 20 pays. Ouvert à tous les Africains et jeunes entreprises du continent, cette édition récompense les innovations numériques (sites Internet, applications…) permettant d’améliorer les pratiques agricoles au service d’une agriculture durable. Voici les 10 finalistes et leurs projets.

Rabeb Fersi pour « Crop’s Talk » (Tunisie) : application mobile de conseil agricole ayant pour but d’aider les petits agriculteurs à améliorer leur productivité et leur résilience face aux changements climatiques.

Samantha Ruzibiza pour « Bazafarm » (Rwanda) : dispositif de surveillance en temps réel de la qualité du sol.

Finagnon Robert Agbovoedo pour « Ki@foret » (Bénin) : plateforme qui permet de lier les ramasseurs des produits forestiers non ligneux et les commerçants en leur fournissant au plus offrant.

Lapaque Mbumba pour « MukulimaSoko » (RDC) : centre digital et physique de négoce et de rénovation qui offre plusieurs services aux acteurs agricoles : un espace e-commerce et un espace d’entraide phytosanitaire proposant aux experts de partager leur savoir et aux agriculteurs d’alerter sur les aléas agricoles apparus dans leurs plantations.

Adamou Nchange Kouotou pour « OGPM » (Cameroun) : plateforme numérique constituée de deux applications : une application mobile pour collecter des informations d’analyse de risques techniques agricoles, et une application web qui sert à recommander les meilleures décisions de crédit agricole et faciliter le suivi technique et commercial de la production des cultivateurs.

Lucien Medjiko pour « E-Pinea » (Bénin) : application mobile qui connecte les producteurs d’ananas aux potentiels acheteurs par le biais d’une carte dynamique qui permet de localiser les champs d’ananas et de visualiser en temps réel leur état de maturité. Elle propose également un espace e-commerce permettant aux transformateurs et aux fournisseurs d’exposer et de vendre des produits dérivés de l’ananas et services associés.

Chris Ayale pour « Kivugreen » (RDC) : plateforme numérique qui permet aux petits agriculteurs d’avoir des informations techniques telles que la météo, le prix du marché et les conseils agricoles, et qui leur donne accès au marché.

Mounir Jamaï pour « Daki Farm » (Maroc) : écosystème d’applications composé du Daki Farm e-learning qui permet de suivre des formations agricoles digitalisées en langue locale et Daki Farm Smart Irrigation permettant d’irriguer des cultures en fonction des besoins des plantes et des conditions météos.

Jean Gilbert Soh Ndeh pour « Pallitracks » (Cameroun) : application numérique conçue pour assurer la traçabilité et la gestion des produits bois de la forêt et des produits agricoles.

Pyrrus Oreste Kouoplong Koudjou pour « Clinicargo » (Cameroun) : application qui propose des diagnostics poussés de sols et des maladies que peuvent subir les végétaux. Il permet également d’obtenir divers indicateurs techniques liés au sol.

Le lauréat se verra financer le développement de son projet à hauteur de 15 000 euros. À travers ce concours, RFI et France 24 souhaitent encourager et soutenir l’innovation, en stimulant et accompagnant les jeunes entreprises et développeurs africains. Digital Africa, CIRAD, IRD, AIMS, 10 000 codeurs et Fanaka & co sont associés à l’opération. Les six premières éditions visaient notamment les domaines de la santé (2016), l’éducation des filles (2017), le développement durable (2018), le développement urbain et des villes intelligentes (2019), le numérique au service de la lutte contre les pandémies (2020) et le numérique au service de l’éducation des enfants (2021).

À propos du Challenge App Afrique

Lancé en 2016, le « Challenge App Afrique » est un concours, associé à une émission de RFI et France 24, et remis dans un pays d’Afrique francophone, visant à développer l’Internet citoyen en encourageant des projets aux services de l’intérêt général. Les six premières éditions ont récompensé à Dakar en 2016 Cheick Oumar Bagayoko (Mali), un jeune docteur et informaticien malien pour son application de télé-expertise médicale « Bogou », à Abidjan en 2017 Raissa Banhoro (Côte d’Ivoire), pour son application d’alphabétisation fonctionnelle « Lucie », à Cotonou en 2018 Serge Auguste Zaongo (Burkina Faso), pour son application destinée à surveiller l’irrigation d’une exploitation agricole. En 2019, Kevin Sesse (Côte d’Ivoire) a été récompensé pour son projet « Mon Artisan », une plateforme connectée qui permet aux utilisateurs de solliciter des artisans locaux, en 2020 Amara Diawara (Guinée), pour son projet « Afriqcare », et en 2021, Christelle Hien-Kouame (Côte d’Ivoire), pour son projet « Prenezlesfeuilles ».

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire