Pêche durable en Afrique: Les journalistes membres de l’OMPDA en atelier de formation

La ville de Tanger accueille l’atelier de formation intitulé «Les grandes rencontres internationales sur la mer, les océans, la pêche et la biodiversité de 2022». Une initiative de la Conférence Ministérielle sur la Coopération Halieutique entre les Etats Africains Riverains de l’Océan Atlantique (Comhafat) et l’Observatoire des Médias pour une Pêche Durable en Afrique (OMPDA). Ce sera du 14 au 16 juin 2023 avec une trentaine de participants et d’experts venus de 22 différents pays d’Afrique.

 

La pêche est une activité économique importante en Afrique, mais elle est souvent pratiquée de manière non durable. Ce qui a des conséquences négatives sur la biodiversité marine et les communautés locales qui dépendent de cette activité. Raison pour laquelle cet atelier vise à sensibiliser les journalistes et communicateurs africains sur les enjeux de la pêche durable, afin qu’ils puissent mieux informer leurs lecteurs, auditeurs et téléspectateurs et contribuer ainsi à la promotion de pratiques de pêche durables en Afrique. Cette formation de trois jours vise également à former les journalistes et communicateurs africains sur les questions de la pêche durable en Afrique.

Les participants de cet atelier pourront également échanger avec des experts de la pêche durable sur les bonnes pratiques à adopter pour garantir une gestion durable des ressources halieutiques. Ces échanges permettront aux participants d’enrichir leurs connaissances sur la pêche durable et de mieux comprendre les défis auxquels sont confrontées les communautés de pêcheurs en Afrique. Cet atelier leur fournira les connaissances et les outils nécessaires pour remplir leur rôle de manière efficace et contribuer ainsi à la préservation des ressources marines en Afrique.

Cet atelier est rendu possible grâce au leadership du Secrétaire Exécutif de la Comhafat, qui est résolument décidé à accompagner le bureau exécutif de l’Observatoire des médias pour une pêche durable en Afrique, dirigée depuis mai 2023 par le Béninois  Léonce Landry  Aissoun. Ensemble, ils ont mis en place cet atelier pour fournir une formation de qualité aux journalistes et communicateurs africains sur les questions de la pêche durable. Les participants de cet atelier auront l’occasion de s’imprégner des résultats des grandes rencontres de la pêche en 2022 et  auront également l’occasion de participer à l’amendement et à la validation du plan de communication  de la Comhafat élaboré pour ces rencontres.

A.F.S.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire