Projet Trait d’Union : Prestataires et bénéficiaires échangent sur les défis liés à l’eau

Dans le cadre du projet Trait d’Union, la Maison de la Société Civile a tenu le vendredi 2 juin 2023 au chant d’oiseau une rencontre consacrée à un face-à-face entre les prestataires et les bénéficiaires du secteur de l’eau. Objectif, renforcer l’offre et la demande de redevabilité à travers le déploiement d’une campagne d’interpellation centrée sur de réels besoins des communautés. Pour Armand Vignon, Directeur de la maison de la société civile, Ledit projet envisage contribuer à la réussite de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 en faisant des Osc de véritables acteurs de veille citoyenne pour la réussite de la spatialisation des Odd au Bénin. A long terme, il s’agit de renforcer les capacités des Osc en termes d’outils de redevabilité et de suivi d’une part, et d’autre part, de mettre en place un mécanisme de feedback fonctionnel sur les principales réalisations ainsi que les défis liés à la spatialisation.

« L’objectif, c’est de pouvoir remonter les préoccupations liées à l’eau, identifier par rapport auxquels il y a des solutions qui sont déjà envisagées et les préoccupations qui n’ont pas de solutions. Et à la sortie de cette rencontre, on va élaborer un cahier de doléances avec lequel nous irons approcher certaines autorités… Chaque fois qu’il y a un appel à projet, chaque association postule. Et une fois que le projet est sélectionné, il le met en œuvre. Quand bien même plusieurs projets liés au même champ thématique sont sélectionnés, ce n’est pas évident qu’on fasse attention à ce que l’autre fait. On s’est donc dit qu’il faut encourager les associations à pouvoir mettre ensemble les préoccupations, être plus forts, et que l’action soit plus visible et que leur voix portent », a-t-il ajouté. A cet effet, des rencontres départementales avec les services déconcentrés de l’Etat ont eu lieu. La MdSC envisage rassembler toutes les aspirations et préoccupations des communautés afin de les remonter aux autorités départementales. Il est donc prévu d’organiser des séances d’interface entre les autorités départementales (services déconcentrés de l’Etat) et les communautés, sur les problèmes évoqués.

Après une présentation du processus de collecte de données, Alain Tossounon, Spécialiste de l’eau et d’assainissement, a présentation les résultats des rencontres communales. Etaient également présents le Dirceteur de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) et autres autorités départementales chargés de l’eau. Ces derniers ont discuté avec les communautés sur des pistes de solutions proposées.

Source : Fraternité

Laisser un commentaire