Réformes dans le secteur de la décentralisation : Prévisions économiques rassurantes, la formule ‘‘SE » porte ses fruits

La Commission nationale des finances locales (Conafil) et la Direction générale de l’Economie du ministère de l’Economie et des finances (Dge/Mef) peuvent se frotter les mains. Après l’avènement des réformes dans le secteur de la décentralisation, la santé économique des caisses des communes est des meilleures. Du moins, d’après les prévisions et les chiffres fournis par les structures compétentes, les recettes communales au Bénin sont en hausse en 2023. S’il en est de même des charges, la marge observée témoigne d’une rigueur qui s’est invitée dans la gouvernance des communes. Ainsi, d’après le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2024-2026, les données amènent à retenir que la progression des recettes de 2022 à 2023 est de 5,4%. Rien qu’à travers ces premiers chiffres de l’ère de la nouvelle gouvernance communale, il ne serait pas exagéré d’affirmer que quelque part, il y avait des goulots d’étranglement qui empêchaient les communes d’atteindre le maximum de capacité de mobilisation des ressources.

D’ailleurs, comme par magie, dès la nomination des Secrétaires exécutifs et l’instauration d’une orthodoxie financière dans la gestion des mairies, les chiffres sont devenus plus positifs. Il va sans dire que la réforme du gouvernement sur la décentralisation fortement critiquée à ses débuts avait un bon sens. A coup sûr, si cette tendance est maintenue, ce sera un indicateur pour les investisseurs et la garantie d’une décentralisation qui, grâce à des investissements judicieux, profite à tous. Dans tous les cas, avec la réforme du gouvernement, ne serait-ce que sur le plan financier, il y a du mieux et c’est déjà un pas en avant à saluer. Maintenant, pourvu que perdurent ces prévisions rassurantes et que les recettes engrangées profitent réellement aux populations à la base.

Source : Fraternité

Laisser un commentaire