Réhabilitation du jeu « Ahanni Hanni » dans la commune de Djidja au Bénin: Le Club Culturel Hwendo gagne son pari

La commune de Djidja au Bénin a accueilli, le 14 Août dernier, la première édition du championnat du Jeu ancestral « Ahanni Hanni », dénommé «Festi-JAB Setto 2023». Initié par le Club Culturel Hwendo, présidé par Irénée Idayath Loukpé, le festival a été parrainé par le Maire de Djidja, Matthias Agnoun.

 

La première édition du championnat du Jeu ancestral « Ahanni Hanni », dénommé «Festi-JAB Setto 2023» a vu le jour le 14 août dernier à Setto dans la commune de Djidja.

Les festivités ont démarré par une grande caravane artistique culturelle dans la ville de Setto.

Les compétiteurs venus des 12 arrondissements de la commune Djidja se sont constitués en six groupes qui se sont affrontés dans un championnat du Jeu ancestral, « Ahanni Hanni ».

Les compétiteurs ont revisité les principes dudit jeu, rivalisant de talents et faisant preuve de créativité, de perspicacité et de vigilance.

Tout s’est déroulé dans une ambiance de convivialité et de complicité, mettant ainsi en exergue le caractère social de ce jeu, en passe de tomber dans les oubliettes.

Au terme de la compétition, c’est le candidat du village Lotchodaho de l’arrondissement de Houngbèga dans la commune de Djidja qui a été sacré lauréat de cette première édition et a bénéficié d’une enveloppe financière et bien d’autres lots en nature.

Le deuxième prix est allé au village Avokanzoun de l’arrondissement d’Agondji, et le troisième prix a été emporté par le village Magassa de l’arrondissement de Dan, tous dans la commune Djidja.

Pour Irénée Idayath Loukpé, présidente du comité d’organisation, « Le jeu « Ahanni Hanni », est un des jeux ancestraux pratiqués dans les palais royaux de Dahomey et au cours des divertissements lors des cérémonies de libations, de dots, fête de retrouvailles ».

Selon elle, ces jeux revêtent des fonctions éducatives qu’il urge de transmettre aux jeunes générations.

 Son projet consiste donc à apprendre le jeu « Ahanni Hanni  » aux élèves de la commune de Djidja et, par la même occasion, à faire un plaidoyer auprès des autorités du système éducatif afin de leur demander d’insérer l’apprentissage de ce jeu aux activités de divertissement des écoles et collèges, surtout des communes de Djidja.

Pour le maire de la commune de Djidja, l’initiative est louable, et résulte d’une volonté de restaurer un patrimoine de la localité menacé de disparition.

Il félicite les promoteurs de l’initiative et encourage les participants à davantage s’aguerrir afin de faire face aux prochaines échéances.

«Je suis heureux d’avoir été associé à cet événement qui valorise la commune de Djidja, et j’exhorte les promoteurs à continuer dans leur élan afin de nous aider à sauver nos jeux patrimoniaux menacés de disparition afin que la mémoire soit préservée et transmise aux générations futures », a conclu Matthias Agnoun.

Teddy GANDIGBE

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire