Réunion du Brics-afrique: Le Maroc n’y participera pas

 

Le Maroc se réserve le droit de ne pas répondre présent à l’événement BRICS- Africa outreach qui se déroulera le 24 août 2023 à sandton (Johannesburg) en marge du Sommet des BRICS, et ce pour les raisons ci-après :
– La mobilisation de l’Afrique du sud depuis plusieurs semaines pour inviter le Polisario au « BRICS- Africa outreach » démontre clairement la volonté de Pretoria de vouloir détourner cet événement de sa nature et de son objectif, et ce pour servir un agenda visant à nuire aux intérêts du Royaume.
– Cette initiative malveillante et hostile de l’Afrique du Sud d’inviter le Polisario n’est qu’une réaction à l’échec de ce pays d’obtenir soutien africain en faveur des séparatistes du Polisario, mais aussi à l’appel solennel de Tanger ayant appelé à expulser le polisario de l’Union Africaine. Pour rappel, l’appel de ranger a été signé par plusieurs pays africains.
– Les 4 autres pays du BRICS (Brésil, Russie, Chine et Inde) ont clairement signifié qu’ils ne reconnaissaient pas le Polisario.
– La diplomatie sud-africaine est connue pour sa gestion imprévisible et non-conforme en matière d’organisation de ce genre d’évènements. Pour preuve, les irrégularités relevés aux niveaux protocolaires et organisationnels, couplés aux réticences exprimées par plusieurs pays de ne prendre part à l’événement du BRICS-Africa outreach.
– En effet, l’Eswatini ne prendra part à l’événement « BRICS-africa outreach » du fait que les autorités sud-africaines n’ont pas transmis l’invitation à ce pays, qui devait être présent du fait de son appartenance à la même sous-région que l’Afrique du Sud. Ainsi, l’invitation de l’Eswatini n’a pas été envoyé par Pretoria au risque de déplaire à la chine.
– Au vu de ce qui précède, le Maroc ne pourra jamais participer à un évènement organisé par un pays dont le but principal demeure de porter atteinte à son intégrité territoriale.
– Cependant, le Royaume demeure engagé avec les autres pays partenaires membres des BRICS en faveur de la réalisation des objectifs stratégiques de ce regroupement, à savoir le renforcement de la coopération économique et la favorisation du développement dans différents domaines d’intérêts communs.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire