Soutenance sur les Etudes d’impact environnemental et social: Bio Orou Nikki décroche la Mention Très Bien

Déjà titulaire d’un Doctorat en Géosciences de l’environnement et Aménagement de l’espace, l’impétrant Bio Orou Nikki a décroché jeudi, 02 février 2023, son Master professionnel en Evaluation environnemental et sociale (Mpees). Au terme de la soutenance qui s’est déroulée dans les locaux de l’Ex Flash à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), le jury, séduit par sa présentation, lui a décerné la mention Très bien…

“Analyse diagnostique de la mise en œuvre des études d’impact environnemental et social au Bénin de 2010 à 2020“, c’est le thème de la soutenance de Bio Orou Nikki, désormais recruté au poste de Spécialiste en gestion de l’environnement au profit de l’Agence béninoise pour l’environnement (Abe). Les travaux de la soutenance ont été réalisés sous la direction de Odile Dossou Gudegbe, Professeure titulaire des universités du Cames. Selon l’impétrant, le doctorat est généraliste tandis que le Master professionnel relève de la spécialisation et prend en compte des questions techniques, spécifiques de la durabilité environnementale. Pour Bio Orou Nikki, son travail sur cette thématique se veut une contribution à l’évaluation environnementale, à la gestion de l’environnement, de surcroit à sa durabilité. L’étude diagnostique réalisée, révèle des défaillances, des forces, faiblesses, opportunités et menaces dans le processus malgré les décrets pris au fil des ans. A l’en croire, les études environnementales sont indispensables pour garantir la durabilité de l’environnement et le processus implique plusieurs acteurs. Des mesures d’atténuations et de bonification d’un plan de gestion environnementale aux réformes amorcées, Bio Orou Nikki s’est intéressé à l’aspect institutionnel, règlementaire, de la pratique ainsi que les limites du processus. Des recommandations ont été, par ailleurs, formulées par l’impétrant qui déplore l’absence d’un système de reconnaissance des consultants. “Les consultants doivent se mettre à jour si non ils seront déphasés“, alerte Bio Orou Nikki. Si les études d’impact environnemental et social (Eies) sont une effectivité depuis quelques années au Bénin, la problématique de la qualité desdites études dans l’existant documentaire est très peu abordée voire passée sous silence. “La présente recherche…est marquée par des aspects politiques, juridiques, culturels, cultuels, normatifs, techniques et institutionnels…Les principaux résultats portant sur la qualité des Éies réalisées au Bénin au cours de la période de recherche révèlent que la majorité des rapports d’Éies est validée sous réserve de la prise en compte des observations, donc de qualité acceptable. Par contre, certains rapports d’Éies sont retournés aux Bureaux d’études ou aux consultants pour des compléments d’informations. Ces résultats corroborent les avis des experts exprimés lors des enquêtes de terrains qui estiment que la qualité des Éies reste à améliorer“ fait remarquer, Bio Orou Nikki. La professionnalisation des bureaux d’études en évaluation environnementale par leur accréditation constitue un défi majeur à relever pour contribuer à l’amélioration de la qualité des Éies au Bénin, a-t-il poursuivi. Un travail fortement apprécié par le jury qui lui a décerné la mention Très Bien.

 

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire