Tournée artistique européenne : Fat-b et Somissou en Belgique pour quelques semaines

(Des formations, spectacles et tour de Belgique pour la carrière)

Les artistes béninoises Fat-B et Somissou sont en Europe, précisément en Belgique  depuis quelques jours. L’objectif est qu’elles s’illustrent à travers leur talent sous d’autres cieux en dehors du Bénin leur terre natale. Alors, depuis le weekend écoulé, les deux jeunes artistes béninoises foulent déjà le sol de Bruxelles où elles auront à promouvoir valablement les couleurs nationales. Du 08  au 23 juin 2023, les deux créatrice auront à suivre des séances de renforcement de capacité, à donner des prestations artistiques  et à commémorer la fête de la musique avec la communauté Belge.  Ce sera en essentiel le plat de résistance de leur séjour en terre belge.

 

Somissou de son vrai nom Hermine Akpan, est une artiste chanteuse béninoise, née le 25 novembre 1987 à Koumassi, en Côte d’Ivoire. Elle est issue d’un père informaticien de profession et d’une mère aide-soignante. Auteure-compositrice et interprète, Somissou commence la musique au Ceg Houeyiho, où elle obtient son baccalauréat. La chanteuse est parallèlement titulaire d’une licence en Langues et civilisations britanniques. Elle collabore avec plusieurs Orchestres, notamment l’Orchestre Eco Sound en 2008, l’Orchestre Ambo entre 2012 et 2017, puis l’Orchestre Poly-Rythmo. Ces différentes collaborations lui ont permis de rencontrer les légendes comme Mapoko, Danialou Sagbohan, Lionel Louèkè. On la retrouve également accompagner Don Métok et Nel Oliver dans leurs œuvres. En 2015, elle sera lauréate du concours national MTN Stars. Pour le même concours en 2016, elle termine parmi les six finalistes. Elle sort un single intitulé Akouè. À partir de 2019, elle devient la présidente de l’association culturelle Super Hangbé.

En ce qui concerne Fat-B, de son vrai nom Bakary Fatimata, la jeune rappeuse est autrice compositrice de la chanson béninoise connue sous le pseudonyme de Fat-B. Née le 06 Aout 1998 à Cotonou, son père, Bakary Yessirou, est transitaire et sa mère, Agbon Colette, une coiffeuse. En termes de la musique, l’actualité autour d’elle a évolué. Fat-B s’illustre aujourd’hui dans le secteur de la musique comme étant l’une des rares artistes rappeuses qui convainquent par leur talent.  Influencée dès la petite enfance par des styles musicaux variés, Fat-B choisit finalement le Hip Hop comme le moyen d’expression privilégiée de sa créativité musicale.  Son aventure musicale commence en 2012 dans son cercle d’amis. Elle était alors en classe de 5e. A l’époque, elle faisait des traductions de chansons d’artistes américains en fon ou en français et faisait croire à ses camarades qu’elle les avait écrites elle-même. Sa première scène était en classe de 3eme pendant les journées culturelles de son ancien collège et avec son premier groupe de rap “Sexion Gang“.  Fat-B n’était pas trop efféminé. Non. Elle aimait le flow !  Et pour prester, elle choisissait les morceaux de Mr Blaaz, le roi de la street, et pour cela on la surnommait « Madame Blaaz ». Philosophe de formation, elle suit actuellement une formation en photojournalisme. Sa véritable source d’inspiration lui vient du rappeur français Lefa. Fat-B fait partie de cette catégorie de jeunes influencés par le hip-hop français sans pour autant se laisser acculturer par les influences occidentales. Ainsi, le 29 Octobre 2018, fort de ces expériences précoces, elle enregistre son premier single titré “Bijou du quartier”. Le single parle du quotidien d’une jeune fille qui a tout ce qu’il faut. Fat-B la décrit comme une fille ayant tous les attraits physiques pour plaire. Deux années après la sortie de “Bijou du quartier”, la chanteuse, indépendante, déterminée, forte et respectueuse, pose ses valises chez Dope Music, un label de production. Elle est repérée suite à un recrutement d’artistes lancé par le label. Après avoir pris contact avec Dope Music, Fat-B annonce la préparation de plusieurs projets. Les passions de Fat-B, en dehors de la musique ? Elle aime la lecture, le basketball, et les balades. Elle rêve de fouler les scènes internationales, collaborer avec d’autres artistes et être très influente.

Teddy G.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire