Un nouveau site de 20 ha pour accueillir le projet l’Université Agricole

Le chargé de mission du président de la République, l’ex-ministre d’Etat Zul Kifl Salami a rencontré mercredi 1er février 2023 à Porto-Novo, les différents acteurs impliqués dans la réalisation du projet de construction de l’université nationale d’agriculture. S’enquérir d’une part des caractéristiques techniques du nouveau site proposé par la mairie pour abriter le projet, et définir d’autre part le planning de démarrage des travaux, était l’objet principal de la rencontre.

Le domaine de 50 hectares attribué par la mairie de Porto-Novo à Lokpodji n’abritera plus les travaux de construction de l’université nationale d’agriculture. Les techniques études techniques ont révélé l’état hydromorphe du sol, qui est inconstructible. La municipalité de Porto-Novo a alors identifié un autre site de 20 hectares à Louho, dans le 5e arrondissement. Au terme d’une séance d’échanges mercredi 1er février dernier, les différentes parties prenantes, notamment les responsables de l’université nationale d’agriculture ; la municipalité de Porto-Novo représentée par le maire Charlemagne Yankoty ; l’Agence pour la construction des infrastructures du secteur de l’éducation (Acise) en charge du projet ; le groupement de cabinets maitre d’œuvre du projet ; l’Institut national géographique (Ign) se sont déplacés sur le terrain pour prendre connaissance du nouveau site.

Le projet de construction de l’Université nationale d’agriculture (Una) est un ambitieux projet qui prévoit la construction de plusieurs infrastructures notamment, le rectorat de l’Una ; la Faculté d’agronomie avec un auditorium de 1 500 places ; des blocs de laboratoire et pédagogiques ; une bibliothèque, des résidences pour étudiants ; un restaurant ; un espace vert et des aires de jeux. Ce projet comme le projet de construction de l’Université nationale des sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (Unstim) d’Abomey est financé par la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) à hauteur de 23 milliards F CFA.

Le chargé de mission du président de la République a invité chaque acteur à jouer sa partition pour la réalisation dans les délais du projet. Un nouveau planning assorti d’une feuille de route a été retenu pour le démarrage effectif des travaux.

F. A. A.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire