Union progressiste le Renouveau: Djogbénou envoie les députés et suppléants en mission

Quelques jours après la mise en place de la Haute direction politique du parti Union progressiste Le Renouveau, le président Joseph Djogbénou et des ténors du parti dont la vice-présidente Mariam Chabi Talata ont tenu une séance, Jeudi 17 août 23, avec les suppléants des 53 députés Up-R. objectif, les impliquer davantage dans l’action politique du parti aux côtés des députés dont ils sont les suppléants.

 

C’est une injustice que le président du parti Union progressiste Le Renouveau (Up-R) vient de corriger. Désormais, les 53 suppléants des députés Up-R seront de tous les déplacements des députés titulaires sur le terrain. Joseph Djogbénou et la Haute direction politique qu’il dirige entendent les mettre au cœur de l’action politique du plus grand parti du Bénin, au même titre que les députés Up-R de la 9e législature. En effet, le nouvel organe politique mis en place il y a quelques jours a entrepris de rassembler tous les acteurs et militants à la base autour de l’idéal du parti. Et les premiers acteurs identifiés sont les 53 suppléants des députés estampillés Union progressiste le renouveau.

Autrefois relégués au second rang dans l’animation de la vie du parti, la Haute direction politique a décidé de corriger cette injustice qui leur est faite. Ainsi, avec le nouveau dispositif qui est en train d’être mis en place pour des victoires certaines, l’Up-R prend toutes les dispositions pour qu’à chaque formation des députés, à chaque activité, les suppléants soient associés afin que l’information soit mieux portée et qu’elle atteigne les militants quel que soit le lieu. L’idée c’est aussi de montrer la solidité du parti et la solidarité entre députés et suppléants dans l’animation de la vie politique du parti, à travers toutes ses composantes.

Et pour donner l’exemple, la reddition de compte des députés Up-R, prévue du 1er au 14 septembre 2023, verra la participation active des suppléants. Les députés Up-R de la 9e législature ne feront jamais plus rien seuls sur le terrain. Ils ont l’obligation, chacun en ce qui le concerne, de travailler main dans la main avec son suppléant. C’est le mot d’ordre que lance la Haute direction politique du parti avec à sa tête le professeur Joseph Fifamè Djogbénou. Ainsi, toutes les ressources humaines des entités du parti seront ainsi utilisées pour atteindre les objectifs que le parti s’est fixé lors des élections générales de 2026 qui arrivent.

M.M

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire