Valorisation des richesses patrimoniales du Bénin: La chanteuse Princesse Dossi signe «Noun Minsin»

Le dimanche 12 février 2023, l’artiste-compositrice Princesse Dossi a tenu un point de presse dans la commune d’Abomey-Calavi. L’objectif de sa rencontre avec les hommes de média est de  dévoiler sa toute nouvelle production discographique titrée «Noun minsin» qui traduit littéralement, ‘’les déités’’ ou ‘’divinités’’.  Lancée le 07 janvier 2023, cette œuvre musicale vient célébrer et rendre un hommage mérité aux différents principes divins dont le Bénin regorge. Il faut rappeler que l’artiste Dossi est enrôlée dans l’écurie du label Superman record dont le promoteur est le garant de la tradition, Maître Rabby Tan. Après quelques mois de trêve musicale, l’artiste Princesse Dossi, comme un phœnix, renait de ses cendres et revient à nouveau sous les projecteurs pour donner de la joie à ses fans et mélomanes. Cela, à travers sa toute dernière sortie intitulée «Noun Minsin». Selon l’artiste, le Bénin est le panthéon du vodoun et il est primordial d’accepter sa culture. Le pays regorge d’une énorme variété de richesses culturelles et cultuelles qui ne sont pas assez valorisées en raison du christianisme. Ce nouveau single, lancé sous la coupole de la maison de production Superman records du maître Rabbi Tan, a donc pour objectif de rendre un vibrant et digne hommage à la culture béninoise en général, puis aux divinités et religions traditionnelles en particulier. Il s’agit, entre autres, du «Tolègba», «Sakpata», «Ogou», «Dan», « Aïdo whè do» et du «Hêviosso». «Il est temps de penser aussi à nos origines, de les donner de la valeur. C’est ce je me suis évertuée à faire dans ce morceau», a-t-elle laissé entendre. Pour l’artiste Princesse Dossi, la thématique abordée dans la nouvelle sortie, disponible déjà sur les plateformes de diffusion et de streaming, ne remet pas en cause son principe religieux. «Je suis céleste et je le demeure. Il est vrai que la chanson évoque le vodoun, mais Dieu est unique et universel. Il est dans toutes les religions», a confié la compositrice du morceau «Enon wa djô» qui n’a pas manqué d’ajouter qu’elle a juste voulu changer de rythme musical pour faire plaisir à son public. Il faut noter que ce single, qui arrive après un bon moment de silence, est une occasion pour l’artiste d’amorcer le lancement de son cinquième album qui sera composé de quinze titres. Une tournée dans quelques villes du Bénin et un géant spectacle sont quelques projets à court terme de l’artiste Princesse Dossi.

Rappelons qu’elle a débuté sa carrière musicale en 2006 avec son premier album. Elle est aussi auteur des chansons «Wèrè-wèrè», «waka-waka», «Tèru», «Monfô», «Sokèmi», «Je n’ai pas peur de toi», «Tomi-Tomi», «Alafia», «Femme d’Afrique», «Bic de Dieu» et «Mariage forcé». Et c’est parti pour un nouveau souffle créatif.

 

TG

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire