Accès au financement aux exploitants agricoles: Le Fnda s’en préoccupe

Dans l’optique de faciliter l’accès des exploitants agricoles au financement en vue d’un véritable développement de l’agriculture, le Fonds national de développement agricole (Fnda) a scellé un partenariat avec des systèmes financiers décentralisés et institutions bancaires. Par le truchement d’une séance de concertation, mardi, 22 août 2023, des réflexions ont été menées sur les potentielles difficultés…

 

Les travaux du cadre de concertation entre le Fnda, les systèmes financiers décentralisés (Sfd), les agences territoriales de développement agricole (Atda) et autres partenaires impliqués dans la dynamique de facilitation de l’accès au financement aux exploitants agricoles se sont déroulés dans les locaux du Consortium Alafia. Une séance qui a permis aux parties prenantes d’harmoniser leurs connaissances et expériences afin de trouver des pistes de solutions aux difficultés auxquelles se trouvent confrontés, les exploitants agricoles dans la levée de fonds.

“S’inscrivant résolument dans la vision du gouvernement, celle de faire du secteur agricole le principal levier de développement économique, de création de richesses et d’emplois, le Fnda a signé des conventions de partenariat avec dix-huit (18) Systèmes financiers décentralisés (Sfd) et dix (10) banques appelées Prestataires de Services Financiers en vue d’une meilleure opérationnalisation de son guichet 3 : « Accès aux Services Financiers ». Mais après la mise en œuvre du cadre de concertation au niveau communal, il ressort un certain nombre de difficultés auxquelles font face les exploitants agricoles dans la levée de fonds. Une situation qui n’augure pas d’un lendemain meilleur pour le secteur. Et c’est pour échanger avec les différents partenaires que le Fnda a décidé de les réunir afin que des idées novatrices concrètes puissent être retenues pour faciliter l’accès aux services financiers pour les promoteurs agricoles“ rapporte le site officiel du gouvernement.

A en croire le Directeur de l’Atda 7, Prosper Agossou, lesdites assises permettront de définir les bases de collaboration franche afin que le financement des activités du secteur agricole devienne une réalité pour révéler davantage le secteur et contribuer à la réduction de la pauvreté et promouvoir la création de richesses et d’emplois. Quant au Directeur général du Consortium Alafia, Ignace Comlan Dovi, il a fait savoir que la rencontre se veut une séance de vérité sur la réalité des Sfd et des producteurs agricoles et sur la manière de s’appuyer sur la réalité pour faire développer l’agriculture, surtout celle de proximité avec les petits producteurs en donnant à ces derniers l’oxygène dont ils ont grandement besoin à travers des financements.

“Le Fnda veut devenir un fonds majeur de facilitation de l’investissement privé où converge l’essentiel des ressources destinées au financement des exploitants et entrepreneurs agricoles, pour une agriculture créatrice de richesses et d’emplois, assurant la sécurité alimentaire et nutritionnelle à la population béninoise et la protection de l’environnement“ a laissé entendre le Directeur général du Fnda, Nicolas Ahouissoussi. A l’en croire, il importe que les différentes parties se concertent pour mener des réflexions sur des solutions idoines qu’il faudra apporter pour un accès effectif des exploitants agricoles au financement.

 

 AB

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire