Pour un journalisme éthique et professionnel: Rsf présente l’outil JTI aux responsables des médias

Reporters sans frontières (Rsf) a entretenu hier, mercredi 23 août 2023, une trentaine de responsables d’organes de presse béninois sur le projet « Journalism Trust Initiative » (JTI) lancé pour faire reculer la désinformation et récompenser concrètement le respect d’un journalisme éthique et professionnel. Marc Aboflan, Regional Manager Afrique JTI, a assuré la présentation à Bénin Royal Hôtel de Cotonou.

 

Après la Côte d’Ivoire, le Togo, le Nigeria et autres, les responsables des médias au Bénin prennent connaissance du projet « Journalism Trust Initiative » (JTI). Cet outil, que vulgarise Reporters sans frontières dans plusieurs pays, traite de la qualité dans les médias. Aux dires de Marc Aboflan, Regional Manager Afrique JTI, Journalism Trust Initiative (JTI) est une norme internationale, un label, pour mettre en valeur et avantager un journalisme digne de confiance. Il vient compléter le travail d’autorégulation, récompense le respect d’un journalisme éthique et professionnel.

Le besoin d’un tel outil s’est fait sentir pour faire face à la concurrence directe de contenus manipulatoires qui prolifèrent dans l’espace digital marqué par les propagandes, les publicités et les désinformations. Ce qui a pour conséquence de réduire considérablement les revenus des médias traditionnels. JTI vient donc redorer au journalisme ses lettres de noblesses en apportant aux médias une certification, de la manière d’une norme ISO, preuve que l’organe qui reçoit ladite certification pratique du journalisme de bonne qualité.

Etapes pour la certification

Pour les organes désireux d’avoir la certification JTI, il suffit de s’inscrire sur le site www.jti-app.com, publier un rapport de transparence, se soumettre à un audit d’auto certification. L’accréditation vient après. L’avantage pour les organes, c’est de figurer dans une base de données de Rsf des organes qui ont une bonne pratique du journalisme. Ce qui va certainement générer pour ces médias beaucoup d’audience et donc de publicités. Rsf, par cet outil, veut que les médias traditionnels gardent leur crédibilité et ne soient pas tentées de rivaliser avec les réseaux sociaux dans la diffusion d’informations non vérifiées.

B.H

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire