Bepc session de juin 2023 dans le Littoral : Le lancement officiel des épreuves a eu lieu au CEG Les Pylônes


Depuis hier, le Brevet d’études du premier cycle (BEPC) a démarré sur toute l’étendue du territoire national. Dans le département du Littoral, c’est au CEG Les Pylônes que le lancement officiel a eu lieu sous la présence effective du préfet Alain Orounla, des élus du peuple, des acteurs du système éducatif impliqué dans le processus et bien d’autres. En effet à partir de 07 heures, le Chef Centre procède à la lecture de la liste des enseignants appelés pour la surveillance. A 07h53, le préfet et sa délégation intègrent la salle numéro 13 pour lancer les épreuves. « Au nom du président de la République qui nous a dépêchés pour vous dire nos encouragements, nous vous prions d’être calmes, sereins et que vous ayez beaucoup de chance et succès à travers ces épreuves qui ont été proposées sur des choses que vous avez déjà étudiées en classe », encourage Alain Orounla, préfet du Littoral. Pendant 7 minutes, quelques conseils ont été prodigués à l’endroit des impétrants. « Soyez vigilants et vifs sur les copies. Lisez bien les questions avant de commencer à répondre. Relisez toujours vos réponses avant de rendre les copies et n’oubliez pas le temps imparti », exhorte Inès Béhanzin, 3e Adjointe au Maire de Cotonou. A 8h00, au son de la sirène, les autorités procèdent au partage des épreuves. Les candidats s’imprègnent du contenu de l’épreuve de Communication Ecrite qui a pour durée 2 heures d’horloge. L’autorité préfectorale apprécie l’organisation. « Ce sont des observations d’un redoublant parce que je suis à la deuxième édition tout au moins et je constate avec bonheur que l’organisation est parfaite. Elle s’est améliorée de l’année dernière à cette année dans la ponctualité, la rigueur et professionnalisme. Nous avons le sentiment de sérénité rien qu’en voyant les candidats qui ont été bien préparés, les enseignants, qui ont répondu présents », reconnait Alain Orounla qui espère qu’« avec cette organisation, les résultats seront à la hauteur de nos espérances c’est-à-dire quasiment cent pour cent de réussite ». En réalité le département du Littoral accueille pour le compte de cet examen, 13.112 candidats dont 6.942 filles et 6.190 garçons avec au total 18 à besoins spécifiques tous répartis dans 16 centres de composition. Et selon les explications du chef centre du CEG Les Pylônes, 899 candidats répartis dans 30 salles de composition y composent depuis hier. Pour l’heure aucun incident majeur n’a été signalé. Il faut noter que les épreuves écrites dudit examen prennent fin le mercredi prochain.

Mahussé Barnabé AISSI (Coll.)

Source : Fraternité

Laisser un commentaire