Examen du Certificat d’Etudes Primaires : Une première journée aboutie à l’EPP Mènontin Nord


« Tout s’est bien déroulé et aucun incident n’est à signaler ». Ces propos de Louise Sassè, cheffe centre, résument la première journée de compositions pour le compte de l’examen du Certificat d’Etudes Primaires (CEP) à l’Ecole Primaire Publique de Mènontin Nord ce lundi 05 juin 2023. Des candidats joyeux sortent des salles de composition après que la sirène eut retenti à 17h20 pour marquer la fin de l’épreuve d’Education Artistique dans laquelle ils ont planché en poésie, conte et chant. « Je suis content parce que j’ai bien composé pour cette première journée. Les épreuves étaient faciles et tout s’est bien passé », a fait savoir David Houdonougbo. Des sentiments partagés par la dizaine d’enfants entassés dans la cour du centre tout excités qui s’adonnent déjà aux jeux. « Toutes les épreuves qu’on a faites sont bonnes et je n’ai rien raté », dixit Yanael Guédou. Chez Briyel Nouvedé, il y a plus de peur que de mal. Elle s’attendait à un calvaire mais à l’arrivée, elle s’en est sortie heureuse et fière. « Au début, j’avais peur quand on a lancé les épreuves mais je les ai les ai reçues et que je les ai lues, j’ai remarqué que c’était à ma portée. Pour l’épreuve d’Expression Ecrite, je n’avais pas bien compris le sujet à la première lecture, il fallu une seconde lecture pour bien m’en imprégner et démarrer la composition. Au moment de l’Oral, j’ai eu le vertige et j’avais très peur de commettre des fautes mais en fin de compte, j’ai réussi », a-t-elle raconté en espérant réaliser les mêmes exploits ce jour. Au milieu de cette marmaille agitée, les parents de candidats essaient d’identifier leurs enfants. Ils sont arrivés à quelques minutes de la fin de la dernière épreuve. Agglutinés devant le centre de composition, ils ont envahi la cour au son de la sirène. C’est ainsi que Mohamed Kpekpasse a retrouvé sa fille qui compose dans le centre. Après s’être enquis de l’état moral de sa candidate, il a pris connaissance des épreuves avant de la conduire pour le domicile. « Je suis venu chercher ma fille après la composition de la première journée de l’examen. Je l’ai retrouvée toute joyeuse et je me suis senti à l’aise parce qu’elle a bien composé selon ce qu’elle m’a rapporté. Les épreuves que j’ai vues sont très abordables », a-t-il confié.

Ils sont 242 candidats dont 120 garçons et 122 filles à plancher dans le centre de Mènontin Nord. Ces candidats sont répartis dans 7 salles de 35 places. A l’intérieur, ils sont assis sur les tables bancs alignés les uns derrière les autres sous les regards attentifs de deux surveillants de salle. Selon le bilan fait par la cheffe « deux absences ont été enregistrées, un garçon et une fille ». Dans la cour, l’Etat a déployé des agents de la Police Républicaine qui assurent la sécurité, puis quelques bonnes dames sont présentes avec leurs étalages de mets. Au cours de la première journée, les candidats ont composé les épreuves de Lecture, composition écrite, EST le matin et le soir, ils ont fait l’Education Sociale et l’Education artistique (poésie, conte et chant). Au cours de cette journée de composition, les candidats feront face aux épreuves de Mathématique, de Dictée et de couture.

Ange M’poli M’TOAMA

Source : Fraternité

Laisser un commentaire