Liste de Gernot Rohr pour le match Bénin # Sénégal: Les journalistes et reporters sportifs apprécient…

Dans le cadre du match Bénin # Sénégal comptant pour la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Côte-d’Ivoire 2023, le sélectionneur national, le Franco-allemand Gernot Rohr a publié une liste de 25 joueurs. Une liste où on retrouve plusieurs joueurs de moins de 21 ans. Les journalistes et reporters sportifs apprécient… Lisez-plutôt !!!

 

Plusieurs journalistes et reporters sportifs se sont prononcés sur la liste publiée par le sélectionneur Gernot Rohr dans le cadre du match du Bénin face au Sénégal comptant pour la 5e journée des éliminatoires de la Can Côte-d’Ivoire 2023. Pour les professionnels des médias, c’est une liste d’avenir…

Ambroise Zinsou, journaliste sportif, Directeur de publication de Visa Infos : «…mais de commencer par lancer les petits gamins»

«… Il y a des joueurs qui ont déjà plus de 30 ans. Je pense qu’il a été quand même clair puisqu’il vient de dire l’essentiel, ce n’est pas que le match qui vient mais de commencer par lancer les gamins  dans le bain pour prendre le pouls de la compétition de haut niveau, pour que déjà, ils puissent être plus au moins aguerris, pour qu’ils puissent fourbir leurs armes en attendant les éliminatoires de la Coupe du monde prochaine. Donc, je pense qu’au aujourd’hui, nous sommes en train d’aller vers le rajeunissement. Ce qui fait qu’aujourd’hui, on ne peut pas forcément demander de bons résultats, quand bien même le Bénin n’est pas encore totalement éliminé pour ces éliminatoires,  mais se  serait difficile de se qualifier.»

Damien Tolomissi, journaliste sportif, Directeur de publication de Gaskiyani Infos : «….d’ici 2027 voire 2030, le Bénin peut avoir un très bon statut»

«Ce qui a retenu mon attention sur la liste du sélectionneur du Bénin, c’est la jeunesse parce qu’on en a besoin vu notre effectif. Lorsque vous avez une équipe qui commence par être rajeunie, on se dit que d’ici 2027 voire 2030, le Bénin peut avoir un très bon statut. Avec les joueurs locaux appelés surtout avec le jeune Prince Dossou, ça prouve que Gernot Rohr a décidé de fouiller au niveau du championnat local pour sortir les perles rares. Avec l’arrivée des binationaux, on a senti qu’il y a la politique extérieure footballistique qui commence par prendre»

Audace Azondekon, journaliste sportif indépendant : «…une liste assez surprenante avec beaucoup de surprises»

La liste dévoilée par le sélectionneur Gernot Rohr est une liste assez surprenante avec beaucoup de surprises. On ne s’attendait pas forcément à une liste assez jeune. C’est vrai que depuis qu’il est en place, il parle beaucoup de redonner un nouveau souffle à l’équipe, de bâtir une nouvelle équipe mais on ne s’attendait pas à ça tout de suite. Il y a vraiment  beaucoup de jeunes et moi, j’ai un peu peur pour cette rencontre face au Sénégal qui est une décisive où la qualification peut commencer déjà par se jouer.»

 

Prosper Vondjehounko, journaliste sportof Radio Capp Fm : «(…) la liste  à 99% est convaincante»

«Quand on veut construire une équipe, je pense qu’on retourne à la base. On fait en sorte de trouver la bonne formule pour étoffer le groupe avec de nouveaux visages. Il n’a pas appelé Sessi d’Almeida ni Jordan Adéoti ? David Kiki qui est blessé. Il y a eu aussi d’autre joueurs, des binationaux qui ont donné leur accord pour jouer pour le Bénin. Je pense que dans ces conditions, il faut leur faire confiance pour les rassurer qu’ils auront une place afin d’attirer d’autres. Je pense que la liste pour moi, il y a une logique dedans même si on va trouver toujours quelque chose à dire. Moi par exemple, je n’ai pas trop apprécié la non-convocation de Désirée Azankpo. C’est vrai qu’il est avec la réserve de Bayern mais il marque beaucoup de buts. Il y a des joueurs sur la liste  dont nous ne connaissons pas du tout l’actualité. Donc je pense ma foi que la liste est à 99% convaincante. Il a essayé de renouveler le groupe comme il l’avait déjà annoncé lors de sa toute première sortie. Bravo à l’homme ! On va voir le résultat que ce groupe va pouvoir nous offrir.»

Blaise Adankpo, journaliste sportif à la Télévision nationale (Ortb TV) : «il est en train de miser sur l’avenir»

«Alors première chose qu’on peut remarquer sur cette liste et je suis pleinement d’accord avec le sélectionneur quand il parle d’avenir que lui, il est en train de miser sur l’avenir. Donc, sur cette liste, beaucoup de jeunes joueurs, beaucoup de joueurs qui ont moins de 25 ans, moins de 20  ans… Le plus jeune joueur sur cette liste, il a 16 ans 11 mois et il va fêter sa première sélection à  l’âge de 16 ans. C’est quand même anecdotique donc pour un sélectionneur qui dans un premier temps, quand il vient, c’est qu’on n’était pas sur la bonne voie pour être qualifié mais le coup du sort fait que nous prenions 4 points face au Rwanda et donc, ça nous relance un peu dans ce groupe pour pouvoir être à la Coupe d’Afrique des nations. Mais il a quand-même raison quand il dit que la qualification ne se joue pas face donc au Sénégal.  Les jeunes joueurs qui sont amenés pour jouer cette rencontre face au Sénégal vont beaucoup apprendre. Ils vont corriger des lacunes et donc, ça va leur permettre d’aller chercher une qualification du côté du Mozambique. S’ils ne sont pas très vite dans ce bain, comment est-ce qu’ils vont pouvoir jouer donc face au Mozambique. Cette liste, il faut l’adopter et voir comment les joueurs vont se comporter lors du stage de préparation. Mais (il faut toutefois rappeler) que c’est une liste pour l’avenir. C’est une liste comme l’a rappelé le sélectionneur, il est dans la perspective de pouvoir préparer une équipe pour les éliminatoires de la Coupe du monde.»

Gilchrist Ayité, journaliste sportif à la Radio Océan Fm : «…face au Sénégal, il faut forcément derrière de l’expérience»

«Déjà,  la grande surprise, je pense que c’est le fait  de vouloir rajeunir cet effectif. On a de nouveaux entrants. On a de jeunes joueurs et après ma surprise se trouve au niveau justement de ces jeunes joueurs. Il est vrai qu’il faut préparer l’avenir mais pour un match capital comme celui face au Sénégal, il faut forcément derrière de l’expérience. Il faut forcément des joueurs qui ont du métier, qui ont l’habitude de ce type de rencontre pour nous faire gagner même si c’est un peu osé, espérer gagner face à la sélection des Lions de la Terranga. Mais, l’un dans l’autre, c’est lui (le sélectionneur) qui reste le seul comptable du travail qu’il fait parce que c’est lui qui est à la tête de cette sélection. On va espérer voir le rendement de cette liste qui ma foi pourrait  peut-être présenté quelques surprises au soir de l’explication face au Sénégal.»

Propos recueillis par : A.F.S.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire