Malgré les énergies renouvelables: L’accès de base à l’énergie à la traîne …

Selon un nouveau rapport de l’Agence internationale de l’énergie, de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, de la Division de statistique (Nations Unies), de la Banque mondiale et de l’Organisation mondiale de la Santé, l’accès de base à l’énergie est à la traîne malgré des opportunités en matière d’énergie renouvelable. Dans un communiqué, l’Organisation mondiale de la santé déplore la persistance de l’écart mondial en matière d’accès à l’énergie.

 

675 millions de personnes vivent sans électricité et 2,3 milliards de personnes dépendent de combustibles nocifs pour cuisiner, selon l’Oms. “La crise énergétique mondiale devrait stimuler le déploiement des énergies renouvelables et améliorer l’efficacité énergétique ; en effet plusieurs politiques publiques indiquent une augmentation des investissements. Cependant, les estimations de l’Irena montrent que les flux financiers publics internationaux à l’appui de l’énergie propre dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ont diminué depuis la période précédant la pandémie de Covid-19 et que le financement est circonscrit à un petit nombre de pays…En outre, le rapport indique que la dette croissante et la hausse des prix de l’énergie assombrissent les perspectives de réalisation de l’accès universel à des modes de cuisson propres et à l’électricité. Selon les projections actuelles, 1,9 milliard de personnes seront dépourvues de modes de cuisson propres et 660 millions n’auront pas accès à l’électricité en 2030 si nous ne prenons pas de nouvelles mesures et si nous ne poursuivons pas les efforts actuels. Ces lacunes auront un impact négatif sur la santé de nos populations les plus vulnérables et accéléreront les changements climatiques. Selon l’OMS, 3,2 millions de personnes meurent chaque année d’affections causées par l’utilisation de combustibles et de technologies polluants, qui augmentent l’exposition aux niveaux toxiques de pollution de l’air intérieur“ renseigne l’Oms. “En 2010, 84 % de la population mondiale avait accès à l’électricité. Ce pourcentage est passé à 91 % en 2021, ce qui signifie que plus d’un milliard de personnes ont obtenu un accès à l’électricité au cours de cette période. Toutefois, le rythme de croissance de cet accès a ralenti en 2019-2021 par rapport aux années précédentes. Les efforts d’électrification des zones rurales ont contribué à ces progrès, toutefois un écart important subsiste dans les zones urbaines. En 2021, 567 millions de personnes en Afrique subsaharienne n’avaient pas accès à l’électricité, ce qui représente plus de 80 % de la population mondiale dépourvue d’accès. Le manque d’accès dans la Région est resté presque identique à la situation observée en 2010“ lit-on également. Notons que le rapport sera officiellement présenté aux principaux décideurs lors d’un événement spécial le 11 juillet 2023 au Forum politique de haut niveau sur le développement durable.

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire