Mise en œuvre du projet Bngcl: Echelle Bénin et Byaa en lutte contre les grossesses en milieu scolaire

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Bénin next génération fellowship of community leaders Bngcl, l’Ong Echelle Bénin a organisé, en collaboration avec Bénin Yali alumni association (Byaa) mercredi 1er  février 2023, et ce, avec le soutien de l’ambassade des États-Unis, une séance d’échange avec la communauté, sur les méfaits de la grossesse en milieu scolaire. C’était au Ceg Grand Popo.

 

Sous le thème : « Grossesse en milieu scolaire : cause de la déscolarisation », l’activité a consisté en la sensibilisation de la communauté en général et des apprenants en particulier, à travers un sketch en vue de leur faire prendre conscience de la responsabilité des grossesses en milieu scolaire dans la déscolarisation. Une communication suivie de débat est ensuite animée par Miguel Houéto, experte en genre, inclusion et droits humains en vue d’entretenir les apprenants sur le thème. L’activité entre dans le cadre du projet Bénin next génération fellowship of cumunuty leaders (Bngcl) et vise, selon les explications de l’un des coordonnateurs locaux de l’Ong Echelle Bénin dans la commune de Grand-Popo, Iréné Romuald Sinzogan, à autonomiser 10 filles et 10 garçons, respectivement des communes de Djougou et de Grand-Popo, en renforçant leurs capacités en développement personnel et en suscitant en eux, l’engagement au service de la communauté. Une première phase du projet a permis l’organisation en août 2022, d’un camp dans les communes de Grand-Popo et de Djougou regroupant les bénéficiaires.

Pour Christas Codjo, chargé de programme pour les projets de l’Ong Echelle Bénin, l’activité revêt une importance capitale en ce sens qu’elle a permis de réunir les communautés autour d’un sujet de grande préoccupation mais qui en même temps constitue un sujet tabou, en vue de susciter le débat et apporter des approches de solutions. Il espère qu’elle aboutira à un changement de comportement.

Inès Kuassi, journaliste et chargé de communication du Bénin Yali alumni association espère elle aussi qu’à terme, le projet impactera les jeunes du Bénin pour constituer la prochaine génération de leaders éclairés. Elle se félicite d’ores et déjà de la prise de conscience par les apprenants, de la gravité du phénomène en débat, et de leur ferme engagement à le combattre. Inès Kuassi a saisi l’opportunité pour lancer un appel aux autorités en vue de doter les établissements scolaires de toilettes sexo-spécifiques pour la sauvegarde de la dignité des jeunes filles. Le même sentiment de satisfaction est noté chez la communicatrice, Miguel Houeto, ancienne boursière du programme Yali. À l’en croire, les objectifs des organisateurs sont atteints, vu l’engouement suscité par le sujet au sein de la cible choisie.

Grâce Accrombessi, élève en classe de première et bénéficiaire du projet, exprime pour sa part, sa reconnaissance aux organisateurs car selon ses propos, le projet fera à coup sûr des bénéficiaires, « des élèves exemplaires ».

Après la phrase expérimentale, le projet sera étendu à 10 autres collèges de la commune de Grand-popo,

 

Th.A.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire