Nommé ministre des Affaires étrangères: Shegun Bakari : preuve que Talon tient au Nigeria

La diplomatie béninoise a un nouveau chef. D’après le journal Fraternité, Shegun Adjadi Bakari est nommé ministre des Affaires étrangères. Après le limogeage de Aurélien Agbénonci, c’est le nom de Marcelline Paulette Adjovi, actuelle Ambassadrice du Bénin au Nigeria, qui a été cité. Mais finalement, le chef de l’Etat a porté son choix sur Shegun Adjadi Bakari, déjà nommé, il n’y a pas longtemps, ministre conseiller aux investissements à la présidence de la République. Par le nom et les prises de position du nouveau ministre des Affaires étrangères, on ne peut que voir dans cette nomination la volonté manifeste de Patrice Talon d’améliorer les relations entre le Bénin et le Nigeria. Et pour cause…

 

Olushegun Adjadi Bakari n’est pas un diplomate. C’est un banquier, titulaire d’une maitrise en mathématiques et d’un master en finance. Comme Aurélien Agbénonci, et avant lui Nassirou Arifari Bako, c’est un allogène qui vient diriger la maison des diplomates. Et pour ça, il doit avoir des atouts qui ont milité en sa faveur. De par le nom, celui qui a d’abord été promu ministre conseiller aux investissements est de l’aire culturelle yoruba, tout comme le nouveau président nigérian Bola Tinubu. En 2016, Olushegun Bakari a publié dans Jeune Afrique une rubrique sur l’économie béninoise qui, selon lui, devrait s’arrimer à celle nigériane. Dans cette publication, le nouveau ministre des Affaires étrangères développe les mesures fortes que le Bénin doit pendre pour être pour le Nigeria ce que Hong Kong est pour la Chine.

La critique suscitée par l’absence de Patrice Talon à l’inauguration de la raffinerie de Dangoté, le limogeage de Aurélien Agbénonci, attribué à tort ou à raison à cette absence du chef de l’Etat au Nigeria, puis la présence de Talon à l’investiture de Bola Tinubu viennent renforcer l’idée qu’avec le nouveau régime de Bola Tinubu, Patrice Talon tient à la normalisation des relations avec le Nigeria. Olushegun Adjadi Bakari semble être, à ses yeux, le profil idéal pour le job.

Le défi pour le jeune promu de concrétiser ses belles propositions sur le géant de l’est

Sans être diplomate, le nouveau ministre des Affaires étrangères doit œuvrer à la normalisation des relations économiques entre le Bénin et le Nigeria. Son défi principal est de concrétiser ses théories sur le Nigeria et le reste du monde. L’autre défi, c’est l’élargissement de la carte diplomatique décidée lors de la rencontre entre Talon et les Ambassadeurs en poste à l’étranger. C’est Shegun Bakari qui devra porter cette réforme et faire en sorte que le Bénin tire économiquement profit de ses relations avec les pays qui apportent de l’aide pour son développement. Et ce n’est pas les atouts qui lui manquent. Olushegun Adjadi Bakari a été chargé de la supervision des activités de Banque d’investissement à la direction financière et de la stratégie du Groupe Société Générale. Economiste, il a été banquier sénior en charge des grands groupes du secteur automobile français et directeur financements structurés Afrique avec la charge de la couverture du Nigeria et des pays d’Afrique Australe.

MM

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire