Ouverture de l’année 2023 à MIPRC : L’apôtre Charles Passo de la ‘’Mission Auto-auto » rassure de la bonne gouvernance au Bénin

Les responsables de la Mission internationale de la puissance de la résurrection du Christ (MIPRC) ont prononcé, devant les médias, leur message d’ouverture de l’année 2023 ce jeudi 02 février au siège de la mission. C’est aussi l’occasion qu’a saisie l’apôtre Charles K. Passo pour rassurer de l’accomplissement aussi bien individuel que collectif notamment la bonne gouvernance et la cohésion sociale que réserve l’année 2023.

Présenter à la nation les vœux du nouvel an. C’est le but du discours d’ouverture de l’année 2023 prononcé par l’apôtre Charles K. Passo assisté par Diane Odouboubou, pasteur résident et pasteur Sosthène Bougma, secrétaire général, au nom de la Mission internationale de la puissance de la résurrection du Christ (MIPRC) communément appelée ‘’Mission Auto-auto ». « Je vois en 2023 une année de grande manifestation de la puissance divine, de consécration, une année d’accomplissement individuel et collectif, une année de bonne gouvernance et de cohésion sociale sous l’égide de Jésus-Christ ». C’est en ces termes que l’apôtre Charles k. Passo de la MIPRC a donné l’assurance de l’accomplissement de l’année 2023. Après avoir présenté les meilleurs vœux de prospérité, grâce, bénédiction, faveur, santé, de l’année nouvelle, Charles Passo a fait savoir que créer des conditions de cohabitation sereine entre concitoyens, c’est-à-dire le vivre ensemble qui exige la fraternité, la tolérance et le secours mutuel, pourrait faciliter les accomplissements annoncés susceptibles d’aider à bâtir la nation. C’est dans cette optique qu’il a exhorté les citoyens à soutenir les autorités dans les réformes engagées. « Le respect des autorités et des institutions est conforme à la Bible. Donc l’église ne saurait être ni un ennemi ni un concurrent des institutions et des autorités établies par Dieu. Par contre, elle doit être plutôt un partenaire pour bâtir notre nation », a-t-il indiqué. Intervenu quelques jours après le drame survenu le 29 janvier dernier à Dassa-Zoumé, le discours d’ouverture a également été une occasion pour présenter les condoléances aux familles éplorées et au peuple béninois tout entier.

« Je profite pour adresser mes condoléances les plus attristées au peuple béninois suite au drame survenu à Dassa-Zoumé au cours duquel plusieurs vies ont été perdues. Que Jésus-Christ console et réconforte les autorités et familles éprouvées », a laissé entendre l’homme de Dieu avant d’exhorter les usagers de la route au respect du code de la route et la persévérance dans la prière. Aussi, a-t-il rappelé que MIPRC a été créée en 2015 et son siège principal est aujourd’hui à Cotonou au Bénin, est aujourd’hui. Elle est implantée dans la grande majorité des pays africains et en cours d’implantation hors des frontières africaines avec pour mission, l’évangélisation, la vulgarisation du message divin, l’implantation des églises, l’assistance et l’encadrement des populations vulnérables à travers l’enseignement de la parole de Dieu et des actions sociales pérennes. « Tout ceci est rendu possible grâce aux facilités dont bénéficie le Ministère de la part des autorités béninoises à qui je renouvelle ma reconnaissance et ma gratitude », a fait comprendre Charles Passo. Il n’a pas manqué de rappeler des activités en vue telles que la dédicace de la cathédrale de MIPRC prévue pour le 25 mars prochain, la construction de dortoirs, de salles de classe, des églises de clinique et l’organisation de séminaires.
Fidégnon HOUEDOHOUN

Source : Fraternité

Laisser un commentaire