Promotion de la culture béninoise: « Le festival international Zogben, un franc succès », dixit Imelda Bada

Démarré le 11 août 2023, la 3e édition du Festival international Zogben organisé par l’Association partage diaspora béninoise dirigée par Imelda Bada, dans la localité d’Oké-Owo, commune de Savè, a connu son épilogue ce 13 août. Face aux professionnels des médias ce mardi 22 août au siège du journal L’Evénement Précis, la promotrice du festival a fait un bilan des activités.

 

Cette 3e édition du festival international Zogben a été un franc succès. C’est en ces termes que la promotrice dudit festival s’est exprimée face à la presse. À en croire Imelda Bada, pendant trois jours, la terre d’Oké-Owo a vibré au rythme du patrimoine culturel immatériel béninois. Selon ses propos, plusieurs manifestations dont des danses patrimoniales, avec le concours de la troupe artistique Tonassé, les jeux concours, la gastronomie locale, les animations culturelles, le circuit touristique dans Savè, le marché des produits locaux ont meublé les trois jours de ce festival. Plusieurs mets typiquement béninois et particulièrement de Oké-Owo étaient présents, a-t-elle fait savoir. Elle se félicite de la mobilisation des fils et filles d’Oké-Owo et de Savè, des Collines et du Bénin, et des amoureux du Bénin autour de l’initiative.

Selon les explications de la promotrice, loin d’être qu’un passe-temps de distraction, le festival international Zogben est un véritable moteur de développement, avec son offre diversifiée d’animation au sein d’un même événement. Et parmi les objectifs du festival, poursuit-elle, figurent l’envie de contribuer à faire connaître le patrimoine culturel immatériel béninois à tous, d’induire une économie d’échelle et d’importants flux touristiques par la valorisation du patrimoine culturel immatériel béninois, d’accompagner les conventions de l’Unesco, notamment pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, de faire du patrimoine culturel immatériel béninois, un levier de partage de valeur et d’éducation de masse, d’accompagner également les efforts du gouvernement dans le promotion du Bénin à l’international et enfin de faire du Bénin une destination touristique prisée en Afrique et dans le monde.

Reconnaissance

Visiblement satisfaite des soins dont elle était est entourée, la promotrice a exprimé sa reconnaissance au parrain de l’évènement, Jacques Ayadji, aux autorités politico-administratives, aux têtes couronnées, aux sages de la localité, ainsi qu’au ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané qui s’est fait représenter, au préfet du département des Collines, au maire de Savè, au chef de l’arrondissement de l’Okpara, à sa Majesté le roi de Savè et sa cour, à sa Majesté Balè Toffa de Oké-Owo, au Balè de Béré, aux têtes couronnées de la commune de Savè et à l’empereur mondial Owolobè de la fraternité Ogboni qui s’est fait représenter. Une mention spéciale a été décernée au commissaire de l’arrondissement de l’Okpara, et à toute la Police républicaine, ainsi qu’au promoteur du journal L’Evènement Précis, Docteur Gérard Agognon.

Elle a rendu un vibrant hommage aux fils et filles de Oké-Owo et adressé ses remerciements au gouvernement du président Patrice Talon, dont les ministres du développement, de l’énergie, de l’intérieur et de la sécurité publique et de la santé ont particulièrement joué pleinement leur partition pour auréoler la fête. Elle n’a pas manqué de faire écho de l’admiration des populations pour la promptitude du gouvernement à réaliser le bitumage de la route Savè-Oké-Owo et surtout, à remettre en service la centrale solaire du village. Elle espère que ce beau travail sera achevé par le renforcement de la fourniture énergétique et l’éclairage public ainsi que la construction du pont sur l’Okpara, à hauteur d’Oké-Owo.

Imelda Bada a tout de même fustigé le défaut d’accompagnement du ministère de la culture.

Les représentants des associations de développement d’Oké Owo et du ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané présents à la rencontre ont décerné un satisfecit à la promotrice. Une remise de trophée a mis un terme à la rencontre.

Th. A. 

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire