Régularisation de la situation administrative des enseignants: L’Amicale des Docteurs Acdpe et fonctionnaires d’état reconnaissante

La régularisation de la situation administrative des enseignants du secondaire, titulaires de doctorat, initiée par le chef de l’État est appréciée par ces derniers. Réunis en amicale des docteurs Acdpe et fonctionnaires d’état qui enseignent au secondaire, ils expriment leur reconnaissance au président de la République. Par la voix de leur porte-parole, les cadres des différents ministères concernés plaident pour la célérité dans le traitement de leur dossier. 

 

Le chef de l’État a instruit ses ministres aux fins de la régularisation de la situation administrative des enseignants du secondaire partis en formation hors plan de carrière. Cette initiative du gouvernement dont la finalité est le transfert des enseignants du secondaire détenteurs de doctorat et des fonctionnaires d’état dans l’enseignement supérieur est salutaire. L’amicale des docteurs Agents contractuels de droit public de l’État (Acdpe) et fonctionnaires d’état qui enseignent au secondaire exprime sa reconnaissance au président Patrice Talon.

Casimir Raymond Tèfo, docteur en physique de l’Université d’Abomey-Calavi, enseignant de Physique Chimie et Technologie (PCT) au secondaire est le porte-parole de ladite amicale. Il rappelle que depuis lors, plusieurs actions ont été menées au profit d’environ cent soixante-deux cadres concernés par ce dossier de reclassement. Il se souvient de la note n°242/Mtfp/Dc/SP-C du 19 avril 2022 signée de la ministre du Travail et de la Fonction publique portant régularisation de la situation administrative de certains agents de l’État. Ladite note rappelle que lors d’une séance du conseil des ministres, des instructions ont été données en vue de la régularisation de la situation administrative des agents, partis en formation, alors qu’ils ne remplissaient pas toutes les conditions requises, mais qui sont utilisés actuellement pour leurs nouvelles compétences.

Dans une autre correspondance en date du 04 novembre 2022, le ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle a demandé des renseignements à cet effet qui sont transmis à la Direction de la Planification, de l’Administration et des Finances. Saluant les différentes procédures enclenchées, les enseignants et fonctionnaires d’état titulaires de doctorats manifestent leur joie de voir aboutir le traitement de leur dossier. « C’est une grande joie qui anime nous qui sommes concernés par cette mesure de régularisation prise par le chef de l’État et son gouvernement. Nous voulons adresser nos sincères remerciements au chef de l’État pour cette décision et les réformes opérées dans l’Enseignement Supérieur qui rendent nos cadres universitaires très attractifs et attrayants », a affirmé Raymond Tèfo.

Il confie que la régularisation des enseignants du secondaire titulaire du doctorat permettrait de régler le problème de pénurie d’enseignants dans les entités universitaires. Étant des praticiens de la pédagogie, précise-t-il, lesdits enseignants sauront faire des jeunes adolescents des cadres compétents et compétitifs sur le marché de l’emploi et de l’auto-emploi sur le plan national et international. « Nous remercions le chef de l’État pour ses actions qui font de l’enseignement supérieur le levier de développement durable », a ajouté leur porte-parole.

L’amicale, à travers la voix de son porte-parole, souhaite le traitement avec célérité des dossiers pour que les enseignants docteurs soient déployés dans les universités. Ceci, pour accompagner le système éducatif universitaire à régler les problèmes de pénurie d’enseignants. Elle formule la doléance d’une nouvelle vague de dépôt de dossier pour permettre aux autres agents et cadres d’être pris en compte.

M.M

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire