Révolution industrielle dans la filière orange: Orana séduit une délégation belge de Hoogstraten

Symbole de la révolution industrielle dans la filière orange, Orana, société productrice et transformatrice de l’orange, se retrouve plus que jamais sous les projecteurs du monde entier. Samedi, 04 février 2023, une délégation belge de la commune de Hoogstraten (Belgique) était dans les locaux de l’usine à Za-Kpota pour s’imprégner non seulement de ce qui s’y fait mais également de la vision incarnée par le Pdg d’Orana, Togbédji Ahokpa…

 

La délégation belge a été simplement séduite par la vision de la société Orana qui se positionne comme un maillon essentiel dans la marche vers l’industrialisation en Afrique. La délégation belge de la commune de Hoogstraten en visite à Za-Kpota, du 31 janvier au 5 février 2023, a été reçue samedi dernier par le Président-Directeur Général de Orana sa, Togbédji Ahokpa dans les locaux de l’usine de transformation d’oranges à Za-Kpota. Conduite par Jef Vissers, Chargé de la Coopération mondiale de commune de Hoogstraten (Belgique), la délégation composée également de Saskia Van Oriel, Responsable financière de l’Association des Communes et Villes de la Flandre (Vvsg), a été introduite par le Secrétaire exécutif de la Commune de Za-Kpota, Henri Hountewadan, représentant le maire de la commune. Très ravi de la visite de la délégation belge, Togbédji Ahokpa a conduit la visite des lieux notamment les bureaux du bâtiment administratif et le site industriel. Installée sur un domaine d’un peu plus de sept hectares dans la Commune de Za-Kpota, précisément dans l’Arrondissement de Adjido, Orana SA y dispose principalement d’un site administratif abritant les bureaux, d’environ soixante-cinq mètres sur trente-cinq mètres, et le bloc industriel, d’une superficie de trois mille mètres carrés. La délégation a été conviée, par la suite, à une séance de travail qui s’est déroulée dans la salle de réunion du bâtiment administratif. Une séance au cours de laquelle, Togbédji Ahokpa, celui que l’on surnomme le magnat de l’orange, a présenté la société Orana, à travers sa vision, ses activités et perspectives. A l’en croire, l’expérience de sa société est partie du négoce des jus de fruits importés et distribués au Bénin et dans la sous-région, expérience qui a permis de maîtriser les marché national et sous-régional du jus de fruits et de connaître les potentialités du Bénin en termes de production, de transformation et de commercialisation des agrumes d’une manière générale mais des oranges tout particulièrement. Il a clarifié son concept de « zéro perte production » qui a débouché sur la nécessité d’installer dans notre pays une véritable usine de transformation de cette commodité, d’abord en concentré, puis ensuite en jus et en huile essentielle. Et de préciser que l’usine à installer fonctionnera vingt-et-une heures par jour avec une consommation journalière de cent vingt-six tonnes de matières premières et une transformation totale annuelle prévue de plus de trente-neuf mille tonnes d’orange. Toute chose qui impactera le développement de la commune de Za-Kpota ainsi que le bien-être et le mieux-vivre des populations.

Les membres de la délégation belge n’ont pas manqué de partager leurs expériences en matière de production et de transformation de fraise dont Hoogstraten est leader en Europe avec l’existence d’un Centre de recherche sur les fraises. Une expérience dont pourrait bien profiter Orana. Il est donc prévu l’organisation d’une visite du Pdg de Orana dans ce centre de recherche à Hoogstraten en vue d’examiner les possibilités de dupliquer cette expérience belge au Bénin au profit de la commodité orange. Quant à la délégation de la mairie, elle a plaidé pour une implication dans les activités initiées en faveur des producteurs d’oranges de la commune.

Réussissant déjà à faire évoluer la conception de l’entrepreneuriat en agrumiculture, Togbédji Ahokpa réussit, dans une approche méthodique et rigoureuse, à faire de Orana, le géant africain de l’orange. Si les traces indélébiles se font ressentir dans la sous-région, les échos parviennent donc déjà au monde. La visite de la délégation belge en est bien une illustration. Togbédji Ahokpa se veut un industriel de la trempe de Dangote, tant par la vision incarnée que par l’audace dans l’investissement. Et depuis, Orana se révèle comme une marque déposée et une référence en ce qui concerne la production et la transformation d’oranges en Afrique. La société nourrit de grandes ambitions qui vont bien au-delà de l’Afrique.

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire