Thèse/Académie des sciences de Management de Paris: Fiacre Jonas Batonon fait Docteur

Fiacre Jonas Batonon intègre le cercle restreint des Docteurs en Sciences de gestion depuis ce 21 avril 2023 à Paris. Fonctionnaire  de la Direction générale des impôts du Bénin, il est admis au grade de Docteur  de l’Académie des Sciences de Management de Paris en « Sciences de Gestion »,  sous l’Ecole doctorale de l’Institut des Etudes d’Administration et de Management (IEAM) de Paris et  l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) au Bénin.

 

La soutenance de thèse s’est déroulée sous la direction du Professeur Jean-Paul Tchankam, Titulaire de Kedge Business School –Bordeaux’(France) et comme Co- directrice, Professeur   Bai Judith Glidja, Titulaire, agrégée des Universités (Uac).   Les travaux de recherche ont porté sur le thème : « Influence de la transformation digitale des activités sur la performance de l’administration des impôts du Bénin: Mise en évidence du rôle de la territorialité fiscale». A l’occasion, le jury international était présidé par Jean Marie Peretti, Professeur Titulaire (Université de Corse-France), a eu comme rapporteurs, Professeur Soufyane Frimousse, Maître de Conférences, agrégé (Université de Corse- France) et Monsieur Patrick Dambron, Professeur Titulaire (IAEM- France). Les appréciations du jury face à ce travail de qualité sur un sujet d’actualité, lui ont valu la mention « Très honorable ». Notons que dans la présentation du travail final, l’impétrant a fait savoir que sa recherche consiste à étudier l’influence de la territorialité fiscale sur la relation entre la transformation digitale des activités et la performance de l’administration des impôts dans le contexte béninois. A partir d’une étude exploratoire qualitative auprès de vingt (20) personnes ressources, Fiacre Jonas Batonon a identifié la localisation géographique et physique des contribuables, la localisation virtuelle des activités, comme aspects les plus pertinents du principe de territorialité fiscale. Quant à l’enquête quantitative, elle a été faite, précise-t-il, auprès de 250 personnes. Une étude, dit-il, qui lui a permis de tester trois hypothèses à l’aide d’équations structurelles. « Les résultats montrent que, les réseaux sociaux, les technologies mobiles et le cloud computing sont les dimensions les plus pertinentes de la transformation digitale des activités au Bénin. Ces dimensions influencent positivement et significativement la performance de l’administration des impôts au Bénin. Ainsi, la maîtrise simultanée de la localisation géographique et physique des contribuables et la localisation virtuelle des activités augmenterait la performance de l’administration des impôts du Bénin » conclure l’impétrant, désormais diplômé de l’Executive « Doctorate in Business Administration », une formation créée par la Harvard Business School et qui s’adresse aux cadres dirigeants, détenteurs d’un MBA. En somme, cette thèse constitue une contribution importante à la recherche dans le domaine de la digitalisation des activités pour l’administration des impôts du Bénin. Précisons que le nouveau Docteur est un étudiant du Laboratoire de Recherche en Gouvernance des Organisations (LARGO/ UAC) avant de finir ses travaux de recherche à l’Académie des   Sciences du Management de Paris (ASMP).

 

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire