Transport et insécurité routière à Porto-Novo: Des “syndicalistes“ menacent la vie des usagers…

La scène semble se répéter à longueur de journée à Porto-Novo, capitale administrative du Bénin. De supposés syndicats qui, pour des raisons quasi-fallacieuses, mettent délibérément en danger, la vie des usagers. Dimanche, 04 juin 2023 à hauteur du carrefour du cinquantenaire, une scène surréaliste se produit aux environs de 12 heure. Deux supposés syndicalistes, surprenaient un conducteur de taxi (véhicule de 9 places), déchargé des passagers au bord de la route. Les voyant venir vers lui, le conducteur du taxi démarre en trombe. Et comme si la vie de ce dernier importait peu, ces supposés syndicalistes, décidés à lui faire payer les frais de ticket, selon nos renseignements, n’ont pas hésité à lancer sur son passage, une sorte de barre de fer avec assez de bouts bien pointus. Sans s’y attendre, le conducteur du taxi roula à vive allure sur la barre de fer. Ce qui déséquilibra le véhicule qui aurait pu se renverser en pleine circulation. Toute chose qui pourrait bien entraîner de graves accidents de circulation et des victimes auraient péri malheureusement. Et cette scène est fréquente, témoignent des usagers. Et comme si cela ne suffisait pas, ces syndicalistes, sur une moto bajaj, se sont jetés à la poursuite du conducteur sur une bonne distance avant de rebrousser chemin. Selon nos informations, les conducteurs de taxi sont contraints de payer des tickets variant entre 300F et 500F à l’arrivée comme au départ du parc. Mais certains, n’approuvant pas cette exigence ou n’ayant pas fait assez de recettes, décident de ne pas se référer au parc pour décharger ou prendre des passagers. C’est donc pour les contraindre à payer la modique somme que ces “supposés syndicalistes“ ou encore “klébés“ pour certains, se retrouvent sur les axes routiers. La situation est tout simplement déplorable et il urge que les autorités compétentes tapent du poing sur la table avant que le pire ne se produise.

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire